AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 hé, ce soir j’te fait des crêpes et après j’te saute. → abby

Aller en bas 
AuteurMessage
Ryan Grayson

Ryan Grayson

◭ Mensonges : 232
◭ Arrivée : 13/06/2012
◭ Pseudo : pain d'ep
◭ Crédits : (c)

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: j'ai fait de la prison même si c'est plus vraiment un secret et je suis toujours amoureux de mon ex petite-amie Juliet avec qui j'ai de nouveau passer une nuit.
◭ Mon adresse: #473, theodore roosevelt street
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: hé, ce soir j’te fait des crêpes et après j’te saute. → abby   Jeu 28 Juin - 21:03

Citation :


Copain, c’est son nom. On l’a appelé copain comme cochon.
Vendredi rime avec conneries. Enfin pas pour tout le monde, mais spécialement pour moi. Cela fait quelques années désormais que je consacre mon vendredi soir à Abby. Non il ne s’agit pas de ma petite amie, mais plutôt de ma meilleure amie. Je l’ai rencontré sur les bancs du Lycée et j’ai tout de suite été touché par son côté enfantin. Elle est toujours à l’ouest, quelque peu décalée, mais c’est réellement pour cela que je l’apprécie. Et au fond, je ne peux m’empêcher de la sur protégé. Elle semble tellement faible et est tellement naïve que je ne peux m’empêcher de toujours garder un œil sur elle et sur ses relations. Enfin. Il est un peu plus de dix-neuf heures et je suis déjà en retard. Le dernier client du garage ne cesse de traîner et je ne peux m’empêcher de le speeder un peu. J’aime pas expédier mes clients, mais là j’en ai vraiment marre d’être au boulot, j’ai envie d’aller poser mes fesses sur le canapé d’Abby pour me détendre et oublier ce petit monde qui me tape de plus en plus sur le système. Le mec finis par trouver ce qu’il cherchait et viens rapidement me payer avant de quitter la boutique. Il ne me faut que cinq minutes pour abaisser la grille de la devanture. Je fais tout de même un peu de rangement et finis par quitter mon lieu de travail direction l’appartement de mon amie. En chemin, je passe rapidement chez moi et chope un DVD, quelque peu au hasard, sur l’étagère de mon salon. Vithanie me demande où je vais, je prends à peine le temps de lui répondre et quitte l’appartement.

Dans les rues, les mains enfoncées dans les poches de mon jean, je marche d’un pas rapide pour rejoindre mon lieu de rendez-vous. Depuis quelques semaines, je passe beaucoup plus de temps avec mon frère et mes amis qu’avec ma copine. Bizarre je sais. Mais depuis que j’ai retrouvé Juliet, rien n’es plus vraiment normal. Faudrait peut être que j’en parle avec Abby d’ailleurs. Juste pour avoir un point de vue extérieur. Et parce que je sais qu’elle gardera ça pour elle. Enfin me voilà devant l’immeuble d’Abby. Rapidement je grimpe jusqu’au dernier étage et frappe légèrement à la porte. « Bonsoir patate ! » lui dis-je lorsque celle-ci vint ouvrir la porte. Elle me sourit et je dépose un baiser sur sa tempe avant d’entrer dans son petit appartement. Je lui tends mon DVD tout fier de moi et je la vois rire, j’ose même pas regarder ce que j’avais pris, cela devait encore être une belle connerie. « Alors ma belle comme ça va ? » lui demandais-je tout en prenant appuie sur le bar qui sépare la cuisine du salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby A. Emingweys

Abby A. Emingweys

◭ Mensonges : 69
◭ Arrivée : 14/06/2012
◭ Pseudo : M&M'
◭ Crédits : (c) Jekyll&Hyde / (c) tumblr
◭ Péchés Mignons : les fruits rouges et particulièrement les framboises. Les bonbons et le chocolat la rendent tout aussi folle. Pour le reste, elle raffole des soirées en plein air, des bains de minuit et des vêtements sous toutes leurs formes.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: A vu des choses qu'elle n'aurait jamais dû voir enfant.
◭ Mon adresse: #804 winston churchill boulevard
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: hé, ce soir j’te fait des crêpes et après j’te saute. → abby   Jeu 28 Juin - 21:24

Citation :


Hé, ce soir j'te fais des crêpes et après j'te saute.


Le bruit dans la rue venait à peine de reprendre en contre-bas. Déjà elle entendait au dehors les grands éclats de rire et les jeunes qui s’apprêtaient à sortir. Cependant, la belle savait que son vendredi soir était exclusivement réservé à Ryan. Elle n’avait aucune idée de ce qu’ils allaient bien pouvoir trouver comme conneries à faire mais elle devinait par avance que sa soirée ne serait pas ennuyante. Au moins avec lui, il y avait toujours quelque chose à faire. Et puis même s’ils finissaient complètement torchés, ils avaient déjà squatté le même lit sans jamais se sauter dessus. De ce fait, elle savait parfaitement qu’elle pouvait avoir une totale confiance en lui de ce côté-là. Enfin bref, son immense baie vitrée ouverte laissait passer la chaleur de l’été dans le reste de l’appartement et les beaux jours lui donnaient le sourire. Habillée simplement d’un short et d’un dos nu, la jeune femme se dirigea vers son balcon et se mit à contempler les gens en contre-bas. Ils semblaient tous plus pressés les uns que les autres de faire la fête. Une moue amusée éclaira son visage tandis qu’elle portait son regard sur son portable. Décidément le fait d’être ponctuel semblait être une option chez son ami. Remettant rapidement l’une de ses mèches blondes ne place, elle disparut à l’intérieur de son appartement après avoir bloqué sa baie vitrée. Au bout de quelques minutes d’attente qui lui parurent interminables, elle entendit quelques coups discrets contre la porte. En ouvrant cette dernière, elle ne put réprimer un immense sourire tandis qu’elle posait son regard bleu sur son ami. « Patate moi ?! Tu t’es vu p’tite frite. » Elle prit un air faussement indigné avant de se remettre à sourire et de le laisser entrer. Au passage, elle attrapa vivement le DVD que Ryan lui tendait et elle ne put s’empêcher d’éclater de rire. Il avait le chic pour choisir des conneries mais qu’importe. Elle déposa doucement le film sur la table basse puis passa directement derrière le bar. « Ca va Ca va comme on dit. Et toi de ton côté ? » Elle posa sur lui son regard pétillant de malice avant d’ajouter d’une voix amusée. « Sinon l’gamin, tu veux boire quoi ? »


Dernière édition par Abby A. Emingweys le Mar 3 Juil - 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Grayson

Ryan Grayson

◭ Mensonges : 232
◭ Arrivée : 13/06/2012
◭ Pseudo : pain d'ep
◭ Crédits : (c)

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: j'ai fait de la prison même si c'est plus vraiment un secret et je suis toujours amoureux de mon ex petite-amie Juliet avec qui j'ai de nouveau passer une nuit.
◭ Mon adresse: #473, theodore roosevelt street
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: hé, ce soir j’te fait des crêpes et après j’te saute. → abby   Ven 29 Juin - 7:19

Citation :


Copain, c’est son nom. On l’a appelé copain comme cochon.
Il nous faut que deux secondes pour lancer les hostilités. Les petits surnoms ont toujours été notre fort. Et bien entendu ils sont tous plus débiles les uns que les autres. Souvent basé sur la nourriture ou encore, pire, sur des dessins animés pour enfants. Oui une fois je l’ai appelé Bob l’Eponge. Ensemble on est sincèrement grave. Elle ne peu s’empêcher de rigoler lorsqu’elle voit la jaquette du DVD. D’un coup d’œil je remarque que c’est l’un des nombreux navets que Noam m’avait refilé. « Je trouve que tu ferais une super patate ! » lui dis-je alors en riant et en me faufilant de son appartement. J’apprécie l’endroit. C’est petit, mais lorsque l’on va s’asseoir sur le toit, j’ai toujours l’impression d’être dans un autre monde. Enfin. La conversation démarre facilement, pas besoin de faire de rond de jambe ici. Je n’ai jamais réellement été quelqu’un de très sociable, sourire aux gens que je ne connais pas c’est pas spécialement mon truc, mais lorsque je suis avec mes meilleurs amis d’un seul coup mon problème de sociabilité semble bien loin. Elle me répond que tout va bien dans sa vie et bien évidemment me retourner la question. J’ai envie de lui dire que je suis incapable de définir mon état actuel, mais je me contente simplement de dire : « Ca peut aller, on a vu pire ! » avec un sourire. On s’installe tous les deux près de son bar, notre endroit de prédilection. Et de suite, elle me demande ce que je veux boire ce qui me fait rire. Cette fille aura réussi à me soûler un nombre de fois assez incroyable tout de même. Lorsqu’on la voit comme ça, on pense de suite à l’innocence même, mais au final ce n’était pas réellement le cas. Jetant un coup d’œil à ma montre, je finis par lui répondre. « Je veux bien une bière pour commencer. » Oui, il vaut mieux commencer doucement, on ne sait pas encore ce que la soirée nous réserve. « Et dit moi que t’as prévu un truc à manger. Parce que j’ai vraiment la dalle ! » ajoutais-je. Si on doit ce mettre à cuisiner, je pense que son appartement va s’en souvenir pendant des années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby A. Emingweys

Abby A. Emingweys

◭ Mensonges : 69
◭ Arrivée : 14/06/2012
◭ Pseudo : M&M'
◭ Crédits : (c) Jekyll&Hyde / (c) tumblr
◭ Péchés Mignons : les fruits rouges et particulièrement les framboises. Les bonbons et le chocolat la rendent tout aussi folle. Pour le reste, elle raffole des soirées en plein air, des bains de minuit et des vêtements sous toutes leurs formes.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: A vu des choses qu'elle n'aurait jamais dû voir enfant.
◭ Mon adresse: #804 winston churchill boulevard
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: hé, ce soir j’te fait des crêpes et après j’te saute. → abby   Mar 3 Juil - 13:30

Citation :


Hé, ce soir j'te fais des crêpes et après j'te saute.


La jolie blonde ne releva même pas la réplique de son ami concernant sa condition appropriée à être une patate. Levant rapidement les yeux au ciel, elle s’appuya de l’autre côté du bar et posa sa tête dans ses mains. Ses grands yeux bleus contemplèrent Ryan avec une moue amusée. Décidément on pouvait la traiter de barge mais ce gars-là était également loin d’être un petit ange. Elle savait parfaitement que sous ses airs de garagiste assez tranquille se terrait un déjanté qui avait déjà fait les 400 coups en sa compagnie. Cependant, elle remarqua le sourire de ce dernier lorsqu’il lui répondit qu’il avait déjà vu pire. Arquant un sourcil, elle encra son regard profond dans le sien. « Tu m’la fait pas à moi Ryan. Qu’est-ce que tu m’caches ? » Avec une malice enfantine elle lui tapota le bout du nez comme s’ils étaient restés deux enfants. Son sourire s’étira alors de nouveau sur ses lèvres délicates. Alala ce Ryan finirait un jour par la rendre chèvre, elle en était persuadée mais qu’importe, elle était prête à prendre ce risque. S’abaissant, elle disparut aussitôt derrière le bar et on entendit seulement la porte du frigo s’ouvrir. De derrière le comptoir, Abby émit un petit rire amusé avant de remonter à la surface. Elle s’accouda au bar et tendit une bière fraîche à Ryan tandis qu’elle décapsulait la sienne. « J’ai de la pizza et du gâteau au chocolat. Mais si tu préfères autre chose, on peut toujours se mettre au fourneau. » Elle fit tinter sa bouteille contre la sienne avant de la porter à ses lèvres tout en lui offrant un clin d’œil malicieux. « A toi de voir si l’on massacre mon appart dans l’instant ou si, pour le moment tout du moins, on se pose quelque part. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Grayson

Ryan Grayson

◭ Mensonges : 232
◭ Arrivée : 13/06/2012
◭ Pseudo : pain d'ep
◭ Crédits : (c)

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: j'ai fait de la prison même si c'est plus vraiment un secret et je suis toujours amoureux de mon ex petite-amie Juliet avec qui j'ai de nouveau passer une nuit.
◭ Mon adresse: #473, theodore roosevelt street
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: hé, ce soir j’te fait des crêpes et après j’te saute. → abby   Ven 6 Juil - 13:23

Citation :


Copain, c’est son nom. On l’a appelé copain comme cochon.
Tout les deux appuyés sur le petit bar on ce regarde en silence avant de demander chacun des nouvelles de l’autre. Et alors que je lui disais qu’on avait vu pire pour éviter le sujet qui fâche, elle me fixe en silence avant de m’avouer que je ne pouvais pas lui mentir à elle. Je soupire légèrement et pose mon regard dans le sien. Je passe une main sur ma nuque nerveusement et finis par lâcher ma bombe. « Juliet est enceinte… De moi. » Je peu de suite lire la surprise sur son visage et hausse les épaules comme pour approuver ce que je viens de dire. Moi-même, j’ai encore beaucoup de mal à réaliser tout cela. Elle est la première à qui j’en parle et je dois avouer que ça me soulage quelque peu tout de même. « Je vais devenir papa t’imagine le bordel. » finis-je alors par dire tandis qu’elle sortait deux bières fraîches du frigo. J’attrape celle qu’elle me tend et en bois une longue gorgée. Comme si ça allais m’aider. Enfin. Finalement j’essaye de changer un peu le sujet et lui demande si elle a quelque chose à manger parce que je crève la dalle, elle me parle de pizza et de gâteau au chocolat et mon sourire s’étire. « C’est parfait ! » lui dis-je alors. Elle me demande tout de même si je préférais autre chose car après tout on pourrait cuisiner, ce qui me fit plutôt rire. « Tu veux cuisiner avec moi ? » lui demandais-je avant de descendre une nouvelle gorgée de ma boisson. La dernière fois que j’ai cuisiné c’était pour aider ma mère a Thanksgiving et j’avais détruit la moitié de la cuisine, ça ne lui avait pas forcément plu et depuis je n’ai plus le droit de touche à rien à la maison, c’est pour cela que la proposition d’Abby m’étonne. « Non parce que je suppose que tu tient à ton appartement et puis moi je tiens à ma vie quand même » dis-je en riant avant de lui faire signe de me suivre pour aller s’installer sur son canapé que j’ai toujours trouvé incroyablement confortable. « Bon sinon t’as rien à me raconter ? » lui demandais-je en souriant de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby A. Emingweys

Abby A. Emingweys

◭ Mensonges : 69
◭ Arrivée : 14/06/2012
◭ Pseudo : M&M'
◭ Crédits : (c) Jekyll&Hyde / (c) tumblr
◭ Péchés Mignons : les fruits rouges et particulièrement les framboises. Les bonbons et le chocolat la rendent tout aussi folle. Pour le reste, elle raffole des soirées en plein air, des bains de minuit et des vêtements sous toutes leurs formes.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: A vu des choses qu'elle n'aurait jamais dû voir enfant.
◭ Mon adresse: #804 winston churchill boulevard
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: hé, ce soir j’te fait des crêpes et après j’te saute. → abby   Lun 9 Juil - 10:01

Citation :


Hé, ce soir j'te fais des crêpes et après j'te saute.


Les coudes appuyés sur le bar américain, la jeune femme observait son ami avec des yeux rieurs. Elle savait parfaitement que ce dernier lui cachait quelque chose. Elle n’aurait jamais su dire quoi mais c’était flagrant. Après tant d’années à se côtoyer, elle devinait à la perfection lorsque quelque chose clochait chez Ryan. Cependant son sourire enfantin disparu au même moment qu’il encrait son regard dans le sien. Le fait qu’il soit mal à l’aise ne présageait rien de bon. Et là, bam, la bombe explosa. Abby manqua de peu de s’étouffer avec sa bière et elle se mit à tousser durant quelques instants. Alors c’était ça ses silences ces derniers temps. La jolie brune était enceinte de lui… Elle n’avait jamais compris leur relation mais n’avait jamais osé non plus s’emmêler. Après tout c’est chacun sa merde. Elle soutenait Ryan quoiqu’il arrive et elle le défendrait corps et âme mais elle ne souhaitait pas plus s’aventurer sur le sujet et surtout pas se mettre entre Juliet et lui. Relevant la tête, elle encra ses immenses yeux bleus sur lui, l’interrogeant du regard. « Tu sais Ryan, je serais toujours là pour toi. Donc si tu as besoin d’aide, penses à moi. » Ce fut les seul mots qu’elle parvint à lui offrir. Quoiqu’il décide à ce sujet, elle ne le laisserait jamais tomber. Les répliques de Ryan la sortirent vite de ses pensées et elle se mit à éclater de rire. « J’avais oublié tes immenses talents de cuisinier ! C’est clair que je préfère garder mon appart intact dans la mesure du possible. » Elle se passa une main dans ses longs cheveux blonds avant de suivre le jeune homme vers le salon où ils s’assirent dans le canapé. Une fois installés dans le canapé, elle prit une nouvelle gorgée de bière avant de sourire à son meilleur ami. « Si si, dernièrement je me suis achetée un merveilleux petit joujou. » Son regard enfantin se mit à pétiller d’une lueur douce et elle fit tourner sa bouteille entre ses doigts. « J’ai une nouvelle bécane, il faudra que je te la montre à ton atelier. Pour le reste pas grand-chose, du moins, rien de la même ampleur que ton annonce. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Grayson

Ryan Grayson

◭ Mensonges : 232
◭ Arrivée : 13/06/2012
◭ Pseudo : pain d'ep
◭ Crédits : (c)

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: j'ai fait de la prison même si c'est plus vraiment un secret et je suis toujours amoureux de mon ex petite-amie Juliet avec qui j'ai de nouveau passer une nuit.
◭ Mon adresse: #473, theodore roosevelt street
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: hé, ce soir j’te fait des crêpes et après j’te saute. → abby   Jeu 12 Juil - 12:41

Citation :


Copain, c’est son nom. On l’a appelé copain comme cochon.
Réellement cela me faisait plaisir de pouvoir parler de cette grossesse à Abby. Cette histoire me fait tellement flipper que j’ai gardé tout cela pour moi pendant des jours en ruminant comme un abrutit. Mais il faut avouer qu’en parler à quelqu’un cela rends la chose encore plus concrète. Bref. Comme toujours Abby ne ce mouille pas trop et me dit juste qu’elle sera toujours là pour moi ce qui me fait sourire. Malgré tout, je change rapidement de sujet, pour ne pas s’étaler sur ma future paternité qui me fait flipper à un point que je ne pensais pas réel auparavant. Rapidement je lui rappel que je suis un piètre cuisiner ce qui la fait exploser de rire. J’adore la voir rire. Je l’ai souvent vu pleurer ma petite Abby, mais son rire cristallin je le trouve superbe. On dirait vraiment une enfant. « Je me contenterais de faire la vaisselle alors. » répondis-je en mêlant mon rire au sien. Au final, je me dirige vers son canapé et elle me suit avec le sourire. Je m’affale quelque peu tandis qu’elle s’installe tranquillement à côté de moi tandis que je lui demande si elle n’as pas quelque chose à me raconter. Elle m’avoue qu’elle c’est payé une nouvelle bécane et qu’elle voudrait me l’amener au garage pour me la montrer, intrigué je me tourne vers elle. « Une femme sur une bécane, j’adore ça. » dis-je en riant avant d’enchaîner « Non sans rire, j’ai hâte que tu me montre ce nouvel engin. » Une nouvelle fois on trinque et elle finie par me dire qu’a part cela il n’y a rien de bien nouveau dans sa vie, enfin rien de comparable avec l’annonce que je viens de lui annoncé. Une nouvelle fois, je repense à cela. Je dépose ma tête sur l’accoudoir et soupire. « Moi papa, non mais j’arrive vraiment pas à y croire. » je finis par tourner ma tête vers elle et pose mon regard dans le sien. « Mais qu’est-ce que je vais faire sérieux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: hé, ce soir j’te fait des crêpes et après j’te saute. → abby   

Revenir en haut Aller en bas
 
hé, ce soir j’te fait des crêpes et après j’te saute. → abby
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et le soir, vous mangez quoi?
» Harry Roselmack : Premier JT ce soir à 20 heures
» l'union fait la force 'a Meknes
» soirée mutine
» POESIE DU SOIR......espoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puppet That Dances :: ▶ hanson bay. :: winston churchill boulevard :: winston churchill's homes :: #804, abby emingweys-
Sauter vers: