AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PRIMROSE & AMBER ∞ Take me to your bestfriend house

Aller en bas 
AuteurMessage
Primrose " Liv " Fawkes
PERFECTION is illusion.

avatar

◭ Mensonges : 817
◭ Arrivée : 12/06/2012
◭ Pseudo : MADNESS • Revenge (Marine)
◭ Crédits : Timeless

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Prim se fait passer pour sa soeur jumelle, morte dans un accident de voiture.
◭ Mon adresse: 169, CLEVELAND SHORE
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: PRIMROSE & AMBER ∞ Take me to your bestfriend house   Sam 23 Juin - 22:07

Primrose et Amber
Take me to your bestfriend house

    En cette belle journée de Juin, Primrose avait une foule de tâches à réaliser. Elle devait aller faire les courses pour une soirée, mais aussi parce que sa cousine avait tendance à avaler tout ce qui avait de bon dans cette maison et par bon la jeune femme entendait toutes les cochonneries possibles et inimaginables qu’elle avait stocké au fil des mois. Il y avait la dite soirée à organiser, ce qui n’était pas une partie de plaisir pour la jeune Fawkes, plutôt habituée à être invitée plutôt qu’à recevoir. Ce qui ne l’empêchait pas de se révéler être une plutôt bonne organisatrice. Elle devait passer prendre sa robe au pressing ainsi que celle d’Ana, qui même si elle lui en faisait voir de toutes les couleurs, restaient quand même un membre à part entière de la famille. Prim savait ce que c’était de vivre dans une famille où le seul centre d’intérêt s’appelle Liv Fawkes et compatissait à la situation déjà difficile de la jeune fille. Mais le fait qu’elle se fasse passer pour Liv n’arrangeait rien à la situation. Elle devait aussi passer à l’université pour rendre un devoir, en avance bien entendu, et chercher sa liste de livre pour l’année prochaine et aussi inscrire Ana-Sophia au Collège. Elle avait plus l’impression d’avoir une fille, qu’une cousine et même si cette dernière prônait son indépendance, elle appelait toujours sa marraine au secours quand il s’agissait de s’occuper de la maison ou de la paperasse. Devant cette pléiade de travail, elle s’était levée tôt dans le but de tout faire dans la journée. Son emploi du temps avait été orchestré comme si Liv en personne lui avait organisé et elle n’avait pas une minute à perdre.

    Elle se leva donc de très bonne heure et s’habilla à la hâte. Jean et débardeur noir, veste en jean retroussée jusqu’aux coudes et écharpe rouge bariolée de vert, voilà comment se composer sa tenue d’aujourd’hui. Elle descendit sans faire de bruit, puis s’empara de son sac noir et de ses clés de voiture et sortit de la maison. Alors que le soleil l’éblouit, elle fouilla dans son sac à la recherche de ses lunettes de soleil qu’elle enfila aussitôt avant de quitter le quartier au volant d’un quatre-quatre gris flambant neuf qu’elle s’était offert à la mort de ses parents. Sécuritaire et dernier cri, le bolide en avait étonné plus d’un. Alors qu’elle roulait su r les routes encore endormies menant au centre –ville son portable sonna. Prudente, la belle fit passer l’appel directement sur le dispositif installé dans sa voiture et décrocha sans regarder l’appelant. Grossière erreur.

    « Mademoiselle Fawkes ? Ici l’Hôpital d’Hanson Bay, nous vous prévenons que vous devez passer à l’hôpital pour votre visite mensuelle. »

    Prim freina de mécontentement faisant crisser les pneus neufs de sa voiture.

    « Mademoiselle ?
    - Oui, maugréa la demoiselle en question.
    - Pouvons-nous compter sur votre présence ? »

    Elle se risqua à faire annuler cette visite, trop peu importante, mais cela risquerait d’attirer les soupçons. En effet, c’était la troisième fois qu’elle reportait pour un motif toujours banal et annuler de nouveau aurait été perçu comme un signal d’une rechute. Et passer de nouveaux de longs mois enfermés à l’hôpital, à errer parmi les malades et à consommer toutes sortes de pilules sous les yeux d’une armada de psy et de médecins ne l’intéressait peu voire pas du tout.

    « J’arrive tout de suite. »

    Elle ne laissa pas le temps à la secrétaire de parler et raccrocha aussitôt. Puis avant de reprendre la route, elle attacha ses cheveux en un chignon fait à la va-vite sous les coups de klaxons des conducteurs derrière elle. Avant de repartir, elle baissa sa vitre, sortit son bras et adressa un signe de courtoisie aux autres conducteurs puis démarra en trombe. Le trajet jusqu’à l’hôpital se déroula sans encombre mis à part un feu rouge un peu trop long à passer au vert.
    Lorsque ses ballerines blanches foulèrent les carreaux blancs cassés du sol de l’hôpital, un étrange sentiment s’empara de la jeune femme. Une mélancolie et une tristesse qui la prenaient à chaque fois qu’elle mettait un pied là-bas. Cependant son masque de gaîté reprit le dessus sur cette flopée de sentiments et elle marcha d’un pas pressé jusqu’à l’accueil. La secrétaire sourit à la vue de la jeune fille et lui indiqua l’étage bien qu’elle connaissait déjà son chemin dans cet univers aseptisé. Alors qu’elle appuya sur le bouton qui la mènerait à son étage pour faire un compte-rendu de son mois, une voix demanda à ce que l’on retienne l’ascenseur. Alors qu’elle leva les yeux vers cette personne qui arrivait en courant, un sourire crispé prit possession de son visage.

    « Amber. »

    Furent les seuls mots que la brune pu dire lorsque la jeune rousse entra dans l’ascenseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goodmorningengland.forumactif.fr/
Amber R. Burrows

avatar

◭ Mensonges : 31
◭ Arrivée : 02/07/2012
◭ Pseudo : L.
◭ Crédits : Coeur De Citron

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets:
◭ Mon adresse:
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: PRIMROSE & AMBER ∞ Take me to your bestfriend house   Mar 3 Juil - 16:02

Primrose et Amber
Take me to your bestfriend house

    L'hôpital était comme une deuxième maison pour Amber. Elle y avait passé beaucoup de temps et elle devait y revenir tous les mois, afin qu'un psychiatre qui ne lui prêtait même pas attention griffonne sur un morceau de papier que tout allait bien et qu'elle continuait à prendre docilement ses médicaments. Une perte de temps, tant pour elle que pour ce pauvre psychiatre qui passait sa journée à voir des personnes névrosées, suicidaires et complètement cinglées. La jeune fille se demandait souvent si un psychiatre pouvait rester sain d'esprit en côtoyant des fous toute la journée. Personnellement, elle était sûre que non. La folie était la maladie la plus contagieuse qui soit. Les psychiatres étaient probablement aussi tarés que leurs patients les plus atteints mais ils avaient l'intelligence de faire comme elle et de tout faire pour paraître normaux aux yeux des autres. S'il y avait bien quelque chose qu'elle ne supportait pas, c'était qu'on la traite de folle.

    Après avoir soigneusement brossé sa crinière d'un rouge flamboyant, elle enfila les premiers vêtements qu'elle trouva et réfléchit une seconde. Elle ne pouvait pas s'habiller comme ça. Primrose serait peut-être à l'hôpital en même qu'elle et si tel était le cas, elle voulait être à son avantage pour célébrer dignement ses retrouvailles avec celle qui occupait toutes ses pensées. Elle troqua donc son jean usé, son pull et ses baskets contre une jolie robe fleurie, un gilet et une paire de ballerines noires, puis se regarda dans le miroir. Parfait ! Elle sortit de chez elle avec hâte, rêvant tout le cheveux de ce qu'elle pourrait dire à Primrose si elle la revoyait. Chaque fois qu'elle se rendait à l'hôpital, son cœur battait la chamade à chaque fois qu'une silhouette brune entrait dans son champ de vision. Malgré tout, elle ne se faisait jamais de faux espoir ; elle l'avait tellement observée qu'elle aurait été capable de reconnaître Primrose les yeux fermés, rien que par son odeur ou le bruit de ses pas. Elle la connaissait par cœur et si elle se levait chaque matin, c'était dans l'espoir d'être de nouveau confrontée à elle, sa confidente, sa meilleure amie, sa raison de vivre.

    Comme à leur habitude, la secrétaire l'accueillit chaleureusement et Amber se força à se montrer courtoise. Elle n'avait pas envie d'être aimable, pas envie de sourire, pas envie de jouer les jeunes filles épanouies et heureuses de vivre alors que ce n'était pas le cas. Tout ce qu'elle voulait, tout ce qu'elle espérait, c'était voir son unique raison de vivre déambuler dans ces couloirs qu'elles avaient si bien connu. Elle se dirigea vers l'ascenseur sans grande motivation, essayant de se faire une raison : Primrose n'était pas là, elle ne la verrait pas aujourd'hui. Pour ne rien arranger, les portes de l'ascenseur étaient sur le point de se refermer et elle n'avait pas envie d'attendre, ni de prendre les escaliers.

    « Retenez l'ascenseur ! », s'écria-t-elle en pressant le pas.

    Gagné. Elle parvint à se glisser à l'intérieur in extremis et son coeur manqua de s'arrêter quand elle se retrouva nez-à-nez avec Primrose. Son imagination lui jouait-elle des tours ou la jolie brune était-elle réellement là, en face d'elle ?

    « Amber. »

    Plus de doutes possibles, elle était bel et bien là. En face d'elle, en train de la regarder. Amber avait rêvé de cet instant depuis la dernière fois où elles s'étaient vues et un large sourire fendit ses lèvres roses. Ses prières avaient marché et son vœu le plus cher venait d'être exaucer.

    « Primrose !, dit-elle en se jetant à son cou pour la serrer dans ses bras. Je suis tellement contente de te voir ! »

    Son sourire s'agrandissait au fur et à mesure qu'elle s’imprégnait de chaque détail du visage de son amie. Elle avait presque oublié à quel point elle était belle et à quel point sa présence la comblait de bonheur. Elle avait l'impression de vivre un rêve éveillé et elle ne voulait pas que cela s'arrête. Ce sentiment de plénitude était bien trop plaisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose " Liv " Fawkes
PERFECTION is illusion.

avatar

◭ Mensonges : 817
◭ Arrivée : 12/06/2012
◭ Pseudo : MADNESS • Revenge (Marine)
◭ Crédits : Timeless

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Prim se fait passer pour sa soeur jumelle, morte dans un accident de voiture.
◭ Mon adresse: 169, CLEVELAND SHORE
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: PRIMROSE & AMBER ∞ Take me to your bestfriend house   Ven 13 Juil - 13:32

Primrose et Amber
Take me to your bestfriend house

    « Primrose !, dit-elle en se jetant à son cou pour la serrer dans ses bras. Je suis tellement contente de te voir ! »

    Si Primrose n’avait pas eu un self-control étonnant lorsqu’Amber se jeta à son cou, elle n’aurait pas donné chair de la peau de la jeune fille. Depuis un certain moment elle faisait tout pour éviter Amber, ça pouvait paraître ridicule au vu de l’amour que lui portait cette jeune femme, mais Prim n’y pouvait rien. Ce n’était pas sa faute si elle avait tout fait pour que la rousse s’intègre à sa bande et que cette dernière n’avait rien fait pour. Prim pariait même pour de l’auto-sabotage venant de son amie à la chevelure peu commune. Mais soit, elle avait passé outre mais évitait l’hôpital et les lieux préférés d’Amber comme la peste.
    Ne voulant pas paraître agressive ou asociale, Prim serra légèrement sa vieille amie avant de l’écarter légèrement et de la jauger de haut en bas, une des qualités principales de Prim quand il s’agissait de s’adresser à quelqu’un d’autre.

    « Je suis contente de te voir, Amber, » répondit Prim dans un sourire mi-forcé, mi-gênée, alors…qu’est-ce que tu deviens ? » »

    Bien qu’elle fasse partie de cette catégorie de personne à qui on demande comment elles vont plutôt que l’inverse, ce fut par simple politesse que la brune s’enquit des nouvelles et de l’état de son amie. Lorsqu’elle l’avait quittée à l’hôpital, la rousse faisait face à une crise de colère sans précédent. L’annonce de son départ l’avait glacée à un point que la jeune fille du presque partir en douce, au vu de la réaction d’Amber. C’est à partir de ce moment-là que certains soupçons s’épanouirent dans l’esprit de la jeune Fawkes. Elle voulait bien croire à la thèse de la non-folie, n’étant pas folle, juste manipulatrice, mais l’état d’Amber et sa médication portait vraiment à croire qu’elle n’était pas victime d’une théorie du complot mais plutôt le contraire. La réponse d’Amber ainsi que son retournement de question mis fin aux théories fumeuses de la belle étudiante.

    « Moi ? Oh bah pas grand-chose, Emrys vit à la maison en ce moment et puis, j’accueille ma cousine pour un certain temps donc me voilà un peu mère de substitution, des fois j’ai l’impression d’être sa mère et qu’Em’ est son père ! » » ponctua-t-elle en rigolant légèrement.

    La blague n’eut pas l’effet escompté puisqu’au lieu de détendre l’atmosphère, elle se glaça automatiquement. Le visage d’Amber se ferma, laissant apparaître une impression glaciale flottant entre la colère et la haine. Voulant à tout prix éviter une crise de la part de son amie surtout dans un réceptacle aussi étroit, Primrose changea rapidement de sujet.

    « Sinon…Toi aussi tu es là pour la visite de courtoisie ? » »

    Par visite de courtoisie elle entendait visite de routine qui servait à changer la dose de médicament et à s’assurer qu’aucun des patients ne cachaient de cadavre, au sens propre, dans ses placards. Ou dans son frigo. Ou dans son jardin. Enfin bref, que personne ne s’était transformé en serial killer et avait décimé la moitié d’Hanson Bay. Pour Amber c’était toujours la même rengaine. Une haine farouche contre le personnel qui d’après elle n’était pas si bienfaisant qu’on leur faisait croire. Lorsqu’elle lui retourna de nouveau la question, Prim fit mine d’adhérer à sa thèse avant de la nuancer légèrement.

    « Après avoir échappé à plusieurs séances il fallait bien que je vienne. Et puis tu sais au combien j’adore leurs gâteaux au chocolat ! » » ajouta l’étudiante en riant.

    L’ambiance se dérida un instant dans l’habitacle ce qui fit souffler légèrement Primrose. Depuis l’accident de voiture elle avait une certaine appréhension à rentrer dans des endroits étroits et fermés. Une sorte de claustrophobie qui n’avait pas l’air de vouloir partir avec la présence d’Amber à ses côtés.
    Lorsqu’Amber se rapprocha d’elle, Primrose frémit. La dernière fois qu’elle avait eu un contact rapproché avec elle, elles étaient en soirée et Amber avait tenté de l’embrasser après avoir prétexté que tout cela était à cause de l’alcool. Bisexuelle, Primrose n’avait rien dit, elle avait même légèrement apprécié le baiser, mais lui avait fait promettre de ne pas recommencer. Cara était une des seules femmes avec qui Prim avait l’habitude d’être intime et même si elles n’étaient pas ensemble ou quoique ce soit d’autre, elle mettait un point d’honneur à éviter toute relation féminine avec une autre personne que la sulfureuse et incandescente brune. Ce qui avait légèrement agacée Amber au passage.

    Alors qu’elle était presque arrivée à son étage et qu’elle allait enfin pouvoir se relaxer totalement, l’ascenseur eu un grincement inconnu et s’immobilisa. Vous savez ce qui est pire que de se retrouver dans un ascenseur avec une personne qu’on veut éviter ? C’est de se retrouver dans un ascenseur bloqué avec une personne qu’on veut éviter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goodmorningengland.forumactif.fr/
Amber R. Burrows

avatar

◭ Mensonges : 31
◭ Arrivée : 02/07/2012
◭ Pseudo : L.
◭ Crédits : Coeur De Citron

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets:
◭ Mon adresse:
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: PRIMROSE & AMBER ∞ Take me to your bestfriend house   Ven 13 Juil - 19:33

Primrose et Amber
Take me to your bestfriend house

    Quand la jolie Primrose déclara qu'elle était contente de la voir, Amber afficha un large sourire. Voilà la raison pour laquelle elle se levait chaque matin : voir la jolie brune et l'entendre dire des choses aussi agréables. Elle avait le don de la rendre heureuse rien qu'en apparaissant devant elle. Comble du bonheur, la jolie brune prit de ses nouvelles et l'intérêt qu'elle lui portait réchauffait le cœur d'Amber. Elle avait remarqué son air gêné, bien sûr, mais elle préférait l'ignorer. Elle l'aimait plus que tout au monde et elle refusait de se rendre compte que cet amour n'était pas aussi réciproque qu'elle l'aurait aimée. Elle avait toujours été douée pour embellir la réalité et s'inventait sans cesse des histoires d'amour avec de parfaits inconnus sans même s'en rendre compte. C'était son monde, elle n'y pouvait rien.

    « Comme d'habitude, je passe mon temps à dessiner et à prendre des photos... Mais mes nouveaux modèles sont nuls. Je préférais quand c'était toi, que je photographiais », répondit-elle en souriant.

    Ces nouveaux modèles étaient simplement des passants qu'elle croisait dans la rue. Elle adorait observer les gens et les prendre en photo au moment où ils s'y attendaient le moins. Mais Primrose restait la plus belle et la plus intéressante. Sa beauté était enivrante et elle dégageait quelque chose d’irrésistible. Iconique, elle était iconique. Elle finit par retourner la question et écouta la réponse de son amie avec attention. Elle s'intéressait à son quotidien plus qu'à n'importe quoi d'autre.

    « Moi ? Oh bah pas grand-chose, Emrys vit à la maison en ce moment et puis, j’accueille ma cousine pour un certain temps donc me voilà un peu mère de substitution, des fois j’ai l’impression d’être sa mère et qu’Em’ est son père ! »

    Elle ponctua sa phrase en riant mais Amber, elle, n'avait absolument pas le cœur à rire. Son sourire disparut en une fraction de seconde et son visage se ferma littéralement. Son regard s'était noirci et elle serra les poings. Elle détestait Emrys. Et elle détestait cette soit-disant cousine dont Primrose était obligée de s'occuper. Elle méritait bien mieux que toutes ces personnes sans intérêt qui gravitait autour d'elle sans l'apprécier à sa juste valeur. Il n'y avait qu'elle pour l'aimer autant qu'elle devrait l'être et elle espérait qu'elle ouvrirait bientôt les yeux. Fort heureusement, Prim changea rapidement de sujet. Entendre sa voix apaisa immédiatement la jeune Burrows et elle se détendit un peu. Elle avait Primrose rien que pour elle pendant quelques minutes, elle ne pouvait pas laisser la colère gâcher ces retrouvailles dont elle avait rêvé des dizaines de fois.

    « Comme toujours. Ils m'obligent à venir de plus en plus souvent, tu sais ? Je sais ce qu'ils veulent, ils veulent que je sois internée à l'hôpital psychiatrique. Mes parents veulent se débarrasser de moi et les médecins sont de mèches avec eux. Mais je ne suis pas folle, hors de question qu'ils me foutent à l'asile ! », dit-elle en serrant les dents. « Les médicaments qu'ils me font prendre, c'est pour me rendre cinglée. Faire fondre mes neurones, ou un truc dans le genre. Ils veulent me lobotomiser. Mais je ne les laisserai pas faire, ils ne savent pas de quoi je suis capable ! »

    Elle ponctua sa phrase d'un sourire en coin. Une lueur de sadisme faisait briller ses yeux et elle fixa un point inexistant, juste devant elle, pendant quelques secondes. Elle adorait s'imaginer ce qu'elle ferait à ces maudits docteurs si elle en avait l'occasion. Revenant à la réalité, elle se tourna vers Primrose et lui retourna la question comme si de rien n'était. Elle en profita pour la regarder avec attention, fascinée par sa beauté époustouflante. Elle était la perfection incarnée.

    Alors que Primrose était bientôt arrivée à son étage, l'ascenseur s'immobilisa sans raison. Une panne. Amber était persuadée que le destin était de son côté et que cet instant avec Prim serait crucial pour l'avenir de leur relation. Elle se mit à sourire sans pouvoir s'en empêcher et attrapa la main de son amie dans la sienne pour la rassurer - et aussi parce qu'elle en mourrait d'envie depuis plusieurs minutes.

    « C'est rien, je suis là pour veiller sur toi. Il ne t'arrivera rien tant que je serai à tes côtés. »

    Si la plupart des gens auraient paniqué de ce retrouvé bloqué dans un endroit aussi restreint, Amber, elle, était ravie. Elle était bloquée dans un ascenseur en compagnie de Primrose. Elle ne pouvait rêver mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose " Liv " Fawkes
PERFECTION is illusion.

avatar

◭ Mensonges : 817
◭ Arrivée : 12/06/2012
◭ Pseudo : MADNESS • Revenge (Marine)
◭ Crédits : Timeless

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Prim se fait passer pour sa soeur jumelle, morte dans un accident de voiture.
◭ Mon adresse: 169, CLEVELAND SHORE
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: PRIMROSE & AMBER ∞ Take me to your bestfriend house   Mer 18 Juil - 13:46

Primrose et Amber
Take me to your bestfriend house

Ce fut un soulagement pour Prim qui, lorsqu’elle vit l’air béat sur le visage d’Amber, comprit que la jeune fille ne souffrait pas d’une phobie particulièrement dérangeante lorsqu’on est coincé dans un ascenseur. Cependant le fait qu’elle lui tienne la main en la rassurant sur le fait qu’elles étaient ensembles et que rien ne pourrait leur arriver, ne la rassura pas, au contraire. Agacée par un tel contretemps, elle appuya sur le bouton de dépannage et une voix comme tout droit sortie d’outre-tombe dans un grésillement de fin du monde leur expliqua que c’était un problème de courant dans l’hôpital qui les avait forcés à couper certaines ailes du bâtiment pour en alimenter d’autre et qu’il fallait juste faire preuve de patience. Ce à quoi Prim répondit :

« Heureusement qu’aucune de nous deux n’est dans un état grave et qu’elle avait besoin de soin immédiatement. Avec toutes les donations qu’on vous fait, vous avez jamais pensé à installer un générateur de secours, ou quoi ? »

Bien entendue elle n’obtint aucune réponse ce qui la rendit encore plus furieuse qu’au départ.

« « Si vous ne me répondez pas juste parce que je me rends au sixième étage, c’est que c’est pas moi qui ai besoin de me faire soigner ici, c’est vous ! Sale..» » maugréa-t-elle contre l’assistance.

Son visage se voilà d’un masque noir de colère et elle frappa rageusement contre la porte métallique :

« Laissez-moi sortir bordel de merde ! »

Voyant que rien n’y faisait, elle se laissa glisser contre l’une des parois très vite rejoint par Amber qui étonnement n’avait pas dit un mot durant son altercation solitaire. Prim souffla longuement avant de poser sa tête sur l’épaule d’Amber et d’un coin de l’œil, lui demanda :

« Dis-moi que t’as une idée pour nous faire sortir d’ici. »

Le hochement négatif de la tête de son amie, la fit souffler de nouveau. Elle n’avait pas vraiment le temps pour se faire enfermer dans un ascenseur, qui plus ait avec Amber Burrows comme partenaire d’infortune. Mais soit, si tel était son destin, soyons dramatique, alors elle l’affronterait avec courage. Après quelques minutes de silence, beaucoup trop gêné à son goût, Prim se décida enfin à prendre la parole :

« Alors… Toujours célibataire ou une délicieuse personne a déjà fait succomber la belle Amber Rebecca Burrows ? » demanda la brune dans un léger sourire.

En réalité elle n’en avait que faire de ce genre de question qu’elle trouvait totalement déplacée mais c’était soit ça, soit l’interroger sur sa famille et cette ascenseur ne résisterait pas à une crise de colère signé Amber Burrows. Elle laissa donc Amber parler de tout et de rien, répondant parfois à ses questions d’un air vague, les yeux perdus dans le vide.
Au bout d’une heure à être coincée dans un endroit aussi minuscule, Primrose avait de plus en plus de mal à garder son calme. Pour essayer de calmer la jeune brune, Amber fouilla dans son sac à la recherche d’un chewing-gum ou toutes autres sucreries qui leur permettraient de tenir. Après quelques tentatives ratées elle renversa tout le contenu de son sac par terre à la recherche de cette fameuse douceur. Pendant qu’elle cherchait, Primrose analysa le contenu du sac de sa compagne. Une petite trousse servant sûrement à faire quelques retouches maquillages, un agenda rempli de notes en tout genre, des papiers, un portefeuille, des clés, des emballages de bonbons et au milieu de tout ce fouillis une photo d’une jeune femme qui ne ressemblait en aucun cas à la jeune Burrows mais dont certains traits pourraient faire penser à la jeune Fawkes.
Comme possédée par une force supérieure, Primrose s’empara de la photo qu’elle détailla minutieusement. Elle n’avait jamais vu cette fille à l’hôpital, ni dans l’entourage d’Amber quand elle en avait un aperçut. Amber ne lui avait même jamais parlé de cette fille ce qui était plutôt étrange étant donné que Primrose en savait beaucoup sur la vie de son amie. Elle rapprocha la photo de son visage lorsqu’une main lui arracha rapidement des mains. Devant l’air gêné et mélancolique d’Amber, la curiosité de Primrose prit le dessus sur sa raison et ni une, ni deux, elle commença à questionner Amber :

« Qui est cette fille ? Je l’ai jamais vu te rendre visite à l’hôpital et je ne crois pas que tu m’en ai déjà parlée, non ? »

Même si cette fille avait l’air de n’avoir donné aucun signe de vie en la présence de Primrose, cette dernière savait que l’inconnue avait dû beaucoup marquer Amber pour qu’un si soudain changement d’attitude soit présent chez son amie. Elle eu soudain l’impression de ne pas avoir été la seule à être victime du rapprochement soudain d’Amber envers elle et de sa farouche jalousie.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goodmorningengland.forumactif.fr/
Amber R. Burrows

avatar

◭ Mensonges : 31
◭ Arrivée : 02/07/2012
◭ Pseudo : L.
◭ Crédits : Coeur De Citron

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets:
◭ Mon adresse:
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: PRIMROSE & AMBER ∞ Take me to your bestfriend house   Mar 31 Juil - 20:30

Primrose et Amber
Take me to your bestfriend house

    Amber regarda son amie s'énerver sans rien dire, attendant calmement que sa colère retombe. S'emporter dans un moment pareil, c'était compréhensible. Mais elle, elle était plutôt contente de se retrouver coincée ici avec Primrose. C'était l'occasion rêver de passer un peu de temps avec elle, de pouvoir lui parler, sentir son odeur, entendre sa jolie voix, observer ses yeux magnifiques... La jolie brune termina sa crise de nerf en se laissant glisser le long de l'une des parois de l'ascenseur et Amber la rejoignit sans plus attendre. Elle sentit la tête de Primrose de poser sur son épaule et ferma les yeux. Un frisson lui avait parcouru tout le corps.

    « Dis-moi que t’as une idée pour nous faire sortir d’ici. »

    Pour toute réponse, elle secoua la tête et soupira un peu. Elle passa une main dans les cheveux de Primrose et les caressa doucement dans l'espoir de l'apaiser un peu. Il n'y avait pas mort d'homme. Elles étaient coincées ici, certes, mais ce n'était pas non plus la fin du monde. Elles étaient toutes les deux, c'était tout ce qui comptait. Puis les secondes devinrent des minutes et les minutes se transformèrent en heure. Une heure. Une heure qu'elles étaient blotties l'une contre l'autre à parler de tout et de rien pour essayer de passer le temps en espérant qu'on les débloquerait rapidement. Enfin, ça, c'est ce que Primrose espérait. Amber aurait pu rester ici pour le restant de sa vie.

    Primrose commençait à avoir de plus en plus de mal à garder son calme et la jolie rousse chercha quelque chose pour l'apaiser. Des bonbons ! Elle avait toujours des bonbons dans son sac ! Et le sucre aiderait sûrement la brunette à se calmer un peu. Elle fouilla dans son sac avec vigueur puis, désespérée, elle en versa tout le contenu sur le sol de l'ascenseur. C'était bien plus pratique pour voir clairement ce qu'il y avait dans son sac, non ? Alors qu'elle cherchait inlassablement n'importe quelle sucrerie dans tout le bazar qui était étendu sur le sol, Primrose s'empara de quelque chose. Elle leva les yeux et se sentit pâlir en voyant qu'elle tenait une photo dans ses mains. Sa photo. Personne n'avait le droit d'y toucher à part elle. Gênée, elle la lui arracha des mains un peu violemment et la contempla pendant quelques secondes, comme si elle voulait s'assurer que la jeune fille photographiée n'avait pas été blessée.

    « Qui est cette fille ? Je l’ai jamais vu te rendre visite à l’hôpital et je ne crois pas que tu m’en ai déjà parlée, non ? »

    Amber avait déjà changé d'humeur. Elle était passée de la joie à la mélancolie et ne semblait plus vraiment entendre Primrose. Elle restait là, à observer fixement cette photo, revivant ses souvenirs à la fois doux et amers. Au bout de quelques secondes, elle revint à la réalité et leva ses yeux froids vers son acolyte.

    « C'est... une amie. Je ne parle jamais d'elle. Elle est morte. »

    Elle n'était pas morte. Elle avait déménagé parce qu'Amber devenait trop collante et qu'elle craignait pour sa vie. Mais ça, la jeune fille avait préféré le rayer de sa mémoire. Pour elle, Mary était morte. Morte et enterrée. C'était la mort qui les avait séparées, la mort qui avait mis un terme à leur relation idyllique.

    « Bon. Je n'ai pas de bonbons, désolée », rétorqua-t-elle en tapant violemment ses mains sur le sol.

    Elle avait changé d'humeur et à présent, un rien pouvait la contrarier et déclencher une crise sans précédent. Elle soupira fortement et rangea rapidement ses affaires dans son sac, prenant grand soin de la photographie de son "amie décédée". Hors de question de la détériorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose " Liv " Fawkes
PERFECTION is illusion.

avatar

◭ Mensonges : 817
◭ Arrivée : 12/06/2012
◭ Pseudo : MADNESS • Revenge (Marine)
◭ Crédits : Timeless

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Prim se fait passer pour sa soeur jumelle, morte dans un accident de voiture.
◭ Mon adresse: 169, CLEVELAND SHORE
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: PRIMROSE & AMBER ∞ Take me to your bestfriend house   Dim 5 Aoû - 15:37

Primrose et Amber
Take me to your bestfriend house

    « C'est... une amie. Je ne parle jamais d'elle. Elle est morte. »

    Elle avait dit ça d’une telle façon, si détachée, que Prim ne l’a cru pas une seule seconde. Ce n’était pas la première fois et ni la dernière qu’Amber inventait un mensonge pour se sortir d’une situation étrange et à force d’écoute et d’entraînement elle pouvait aisément savoir si certaines personnes de son entourage lui mentaient. Et là Amber le faisait délibérément, quoique d’une façon si hasardeuse qui signifiait qu’elle refoulait cette fille au fond d’elle d’une façon ou d’une autre. Prim remercia ses cours de psychologie qui faisait d’elle une meilleure observatrice et se concentra à nouveau sur son amie dont l’attitude avait changé du tout au tout.

    « Bon. Je n'ai pas de bonbons, désolée »

    Elle ponctua sa phrase par un geste coléreux qui fit trembler les parois de l’ascenseur. Sans le vouloir, Prim avait fait monter la pression d’un degré et cette espèce de placard exigu l’était encore plus qu’auparavant. Jouant la carte de la compassion, Prim, tout en se passant une main dans l’épaisse masse de chevelure qu’était la sienne, lui proposa dans un sourire gêné :

    « Si tu veux en parler, je suis là.. »

    Silence. Un silence pesant qui n’avait pas l’air de vouloir se dissiper et qui n’arrangeait pas tellement la situation. Encore plus gênée après sa piètre tentative d’apaisement, Prim essaya de mettre en pratique ce que ses cours de psychologie lui avaient enseigné. Il fallait détourner le sujet de son problème pour finalement arriver à en parler d’une façon naturelle.

    « Tu sais, quand ma sœur est morte j’ai tout fait pour que mon entourage évite d’en parler. Je voulais qu’on l’oublie le temps que je panse mes blessures, c’était peut-être égoïste mais j’en avais besoin. Puis ils ont fini peu à peu par oublier Liv et… »

    Elle ne termina pas sa phrase, elle-même choquée par ce qu’elle venait de dire. Elle espérait qu’Amber n’eut pas remarqué qu’elle avait dit Liv au lieu de Prim et changea de nouveau de sujet sans lui laisser le temps de repenser aux paroles qu’elle venait de prononcer. Elle espérait que l’état catatonique d’Amber eu raison de son esprit et qu’elle ne soulignerait pas l’énorme bourde qu’elle venait de faire.

    « Bref, tu sais quoi, c’est pas grave. Et c’est pas non plus grave pour les bonbons. »

    Nouveau silence encore plus gênant que les précédents. Et alors qu’elle espérait, priait presque que quelque chose arrive, une nouvelle distraction arrangea un peu plus le nouveau quotidien des deux filles.

    « Ici les services techniques, nous vous informons que le courant sera remis d’ici quelqus minutes, merci de votre patience, nous vous prions de nous excuser de cette maladresse. »

    Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goodmorningengland.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PRIMROSE & AMBER ∞ Take me to your bestfriend house   

Revenir en haut Aller en bas
 
PRIMROSE & AMBER ∞ Take me to your bestfriend house
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) Amber Heard ≈ Kiss or Kill me
» Révision de l'alerte Amber? CA 26/05/09 FR
» primrose ◭ perhaps okay will be our always, okay ? ... okay !
» annwn la collection honteuse.
» ** Les Sylvanians de Ptepuce ** Un Parc d'attraction p.9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puppet That Dances :: ▶ hanson bay. :: out side :: the hospital-
Sauter vers: