AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 you're still my love nobody can change that → juliet

Aller en bas 
AuteurMessage
Ryan Grayson

avatar

◭ Mensonges : 232
◭ Arrivée : 13/06/2012
◭ Pseudo : pain d'ep
◭ Crédits : (c)

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: j'ai fait de la prison même si c'est plus vraiment un secret et je suis toujours amoureux de mon ex petite-amie Juliet avec qui j'ai de nouveau passer une nuit.
◭ Mon adresse: #473, theodore roosevelt street
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: you're still my love nobody can change that → juliet   Jeu 14 Juin - 20:39

Citation :


Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun.

La nuit noire envahissait les rues de Hudson Bay. Les mains enfoncées dans les poches de mon jean, j'errais en silence dans la ville quasiment vide. Ce soir, je n'ai pas envie de rentrer chez moi. Je n'ai pas envie d'affronter ma copine, je veux être seul. Je voudrais chasser Juliet de mes pensées, mais je n'y arrive pas. Les images de la dernière nuit que nous avons passé ensemble ne cessent de me revenir en tête avec de nombreux regrets. J'aurais dû lui parler, lui dire à quel point elle me manque, lui dire que je l'aime, enfin faire quelque chose. Mais au final je me dis que cela aurait sans aucun doute gâché cet instant magique. Une de mes mains effleure mon téléphone portable et je repense au texto qu'elle m'a envoyé quelques jours auparavant. Il faut qu'on se voit. Je me demande bien ce qu'il y a de si important pour qu'elle veuille me voir. A-t-elle envie de remettre ça ? Où veut-elle tout simplement me dire que c'était une erreur et que l'on ne doit plus se revoir ? Les questions ce mélangent dans mon esprit et le doute m'assaille. Une nouvelle fois, je me dis que je lui répondrais sûrement demain. Pour être fixé. Une nouvelle fois, je sais que je me mens à moi-même et que je serais incapable de lui répondre. Seul au milieu de la rue, je finis par hausser les épaules et reprends ma route. Mes pas me mènent dans le quartier animé de la ville. En ce vendredi soir, les bars sont pleins à craquer de jeunes gens qui commencent à fêter leur week-end. D'un seul coup, je décide d'aller me prendre un verre. Dans un endroit bruyant si possible afin d'éviter de trop penser. Mon choix s'arrête sur Le Cargo. Cimetière de mon adolescence. J'y passais tous mes week-ends et il n'est pas rare que je revienne faire un tour ici.

Rapidement je me fraye un chemin pour aller m'asseoir au bar. De là je commande un whisky et observe la foule qui m'entoure. Des tas de Lycée tout trop jeunes pour être ici. Cela me rappelle ma rencontre avec Juliet. Et merde Ryan tu penses encore à elle. Finalement j'aperçois un groupe de jeunes gens de l'âge de mon frère, ils semblent fêter l'anniversaire de l'un d'entre eux et font beaucoup de bruit. Le barmen finis par m'apporter ma boisson, je paye et le remercie avant de retourner à mon inspection des lieux. J'ai l'impression d'être un papa au milieu de tout ces jeunes. D'un seul coup, je me sens vieux. Enfin jusqu'à ce que mon regard ce pose sur la silhouette d'une brunette que je connais que trop bien. Juliet. Elle semble être en pleine discussion avec un homme et je décide de rester en retrait. Je ne me sens pas près à l'affronter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Riddleton
DREAMS ALWAYS COME TRUE
avatar

◭ Mensonges : 1576
◭ Arrivée : 01/06/2012
◭ Pseudo : Brain Bird /(Pauline)
◭ Crédits : Cyrine (avatar), Tumblr (Signature)
◭ Péchés Mignons : RYAN, Faire la cuisine, la lingerie, les chaussures, le café, les films romantiques, les mariages, les promenades sur la plage, les câlins, mon jogging du matin, mon iphone, Derek Shepperd, les chiens, Julia Roberts, la crème glacée, le son des vagues, le Riddle's Café, Nora ma soeur.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Mon amour pour lui, me détruit. Et en plus, je suis enceinte de lui.
◭ Mon adresse: #623, J.F Kennedy Avenue
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   Jeu 14 Juin - 21:18

Citation :


you got me
Il est vendredi soir, et j'ai envie de sortir, de prendre l'air. Même si je suis fatiguée en ce moment, j'ai vraiment besoin de respirer, de voir du monde. Quand je suis seule le silence pèse, et je ne suis bonne qu'à m’effondrer. Pourtant n'importe quelle fille qui vivrait la même chose que moi sauterait au plafond en ce moment, mais moi non. J'ai les pieds sur terre, je sais que ma situation n'est pas évidente, elle pourrait l'être, mais pour le moment je ne peux rien dire, je ne veux rien dire. Bref, j'ai décidé de sortir. J'aime bien le Cargo, c'est un petit club, plein de souvenirs, avec les copines, et aussi avec Ryan. C'est ici que je l'ai vu la première fois, et il a été voyant ce jour là, il m'a dit qu'il était l'homme de ma vie, alors qu'on ne se connaissait pas. Je le trouvais drôle quand il disait ça, et en même temps je me disais que ça pouvait être vrai, vu la façon dont il me regardait. Ce regard, qui vous donne des ailes, qui vous donne confiance en vous. Mais c'était loin derrière moi tout ça, c'était il y a quand même presque sept ans, j'en avais dix sept, et aujourd'hui j'en ai vingt-quatre, pourtant je n'ai jamais oublié cette phrase.

Cela faisait une petite demi heure que j'étais arrivée. Je ne comptais pas rester très longtemps. Parce que déjà j'étais toute seule, ce n'est pas très amusant, puis bon, ça se fait pas de trainer dans les bars. Je ne comptais pas boire non plus. Oui je peux dire aurevoir à l'alcool pendant un bon moment, ce qui n'est pas tellement une mauvaise chose. Ce qui est drôle, c'est que je ne suis pas sure de vouloir ce bébé, et pourtant, je prends déjà soin de lui, alors qu'il n'est encore que quelques cellules. Mon ventre est toujours plat, je suis enceinte deux semaines environ. Donc pour le moment je peux encore me cacher. J'étais assise au comptoir où j'avais commandé un simple coca-cola. Un jeune homme, se mit à discuter avec moi. Au début, je lui répondais, mais je n'étais pas plus emballée que cela. Puis un peu plus tard, je vis Ryan, à l'opposé de moi. J'avais envie d'aller le voir, mais je ne me le permettais pas, même si l'autre nuit, c'est moi qui lui ai carrément sauté dessus. Il ne m'a pas repoussée certes, mais je ne sais pas ce qu'il pense maintenant. Le problème, c'est que quand Ryan est dans les parages, tous mes défauts ressortent. C'est lui qui me fait cet effet, de me rendre folle, et je fais n'importe quoi. Et puis il faut dire, que j'ai toujours aimé le rendre fou, fou de jalousie. J'ai appris à vivre sans lui, mais depuis cette nuit, je rêve que d'une nouvelle nuit. Je profitais donc du jeune homme à côté de moi, du même genre que Bruce, ce que Ryan n'aime pas. Je faisais semblant de plus m'intéresser au jeune homme avec moi. Même si certaines fois, je ne résistais pas à lancer mes yeux sur l'homme de ma vie, je crois.

_________________

JULIET RIDDLETON ☼ Close your eyes, give me your hand, darling. Do you feel my heart beating ? Do you understand ? Do you feel the same ? Am I only dreaming. Is this burning an eternal flame. eternal flame/the bangles.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puppetdances.jeun.fr
Ryan Grayson

avatar

◭ Mensonges : 232
◭ Arrivée : 13/06/2012
◭ Pseudo : pain d'ep
◭ Crédits : (c)

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: j'ai fait de la prison même si c'est plus vraiment un secret et je suis toujours amoureux de mon ex petite-amie Juliet avec qui j'ai de nouveau passer une nuit.
◭ Mon adresse: #473, theodore roosevelt street
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   Ven 15 Juin - 7:00

Citation :


Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun.

Apercevoir Juliet me ramène sept ans plus tôt. J’étais passablement alcoolisé lorsqu’elle était venue me demander de lui passer une bouteille. Je me souviendrais toujours de la première fois où mes yeux ce sont posés sur elle. J’ai tout de suite pensé que cette femme était magnifique et inconsciemment j’ai tout de suite su qu’elle ferait partie de ma vie d’une manière ou d’une autre. A l’époque, elle avait dix-sept ans, moi vingt. Je venais de sortir de prison, elle commençait à peine le Lycée. Autant dire que nous n’avions pas du tout la même vie. Et pourtant ce jour-là, en me présentant, je lui ai dit que je serais l’homme de sa vie. Aujourd’hui encore ce souvenir me fait doucement rire. L’homme de sa vie. J’étais pas mal prétentieux quand même. Je ne sais pas si elle s’en souvient, mais moi en tout cas je n’oublierais jamais cette soirée, même si après les ennuis on commencer pour nous deux. Enfin. En silence, j’avale une gorgée de mon whisky et observe ce profil que je connais par cœur. L’homme en face d’elle est un gros tas de muscles. Pas spécialement à son avantage, il semble tout de même être intéresser par la jeune femme. Ce qui réveille automatiquement mon côté jaloux. C’est dingue ça. Lorsqu’un mec s’approche de Vithanie, je les surveille juste du coin de l’œil, alors qu’avec Juliet j’ai juste envie d’aller coller mon poing dans la gueule de ce mec.

Malgré tout je reste à l’écart, essayant de trouver quelque chose à faire pour occuper mon esprit. Mais lorsque le rire de Juliet parvient à mes oreilles, je sais que je ne pourrais pas tenir longtemps. En plus, il à l’air de parfaite abrutit ce mec. Un Bruce en second. J’ai jamais compris pourquoi elle c’était mise avec lui d’ailleurs. Enfin, si elle est heureuse c’est l’essentiel après tout. Ouais enfin ne faut pas exagérer non plus, hein. Finalement je finis mon verre d’une traite et me rapproche des deux, mon regard fixer sur cet imbécile. « Tu peux aller voir ailleurs si j’y suis ! » lançais-je alors, me tenant aux côtés de Juliet qui me lance déjà un regard noir. Ah si les regards pouvaient tuer… Je serais déjà bien loin. Le gars semble offusqué d’un seul coup. « Et en quel honneur ? » « Parce que c’est ma copine ! » répondis-je du tac au tac sans réfléchir. Pas très malin tout ça Ryan quand même. Tant pis, le mec finis par ce lever et s’en va l’air un peu paumé. En silence je m’assois sur le tabouret qui était le sien il y a encore quelques secondes et plante mon regard dans celui de Juliet. Elle semble surprise et en même temps vexée. Mais je n’ai pas pu m’en empêcher. Vraiment. « Tu voulais qu’on ce voit ? » finis-je par lui dire, attendant le pire désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Riddleton
DREAMS ALWAYS COME TRUE
avatar

◭ Mensonges : 1576
◭ Arrivée : 01/06/2012
◭ Pseudo : Brain Bird /(Pauline)
◭ Crédits : Cyrine (avatar), Tumblr (Signature)
◭ Péchés Mignons : RYAN, Faire la cuisine, la lingerie, les chaussures, le café, les films romantiques, les mariages, les promenades sur la plage, les câlins, mon jogging du matin, mon iphone, Derek Shepperd, les chiens, Julia Roberts, la crème glacée, le son des vagues, le Riddle's Café, Nora ma soeur.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Mon amour pour lui, me détruit. Et en plus, je suis enceinte de lui.
◭ Mon adresse: #623, J.F Kennedy Avenue
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   Ven 15 Juin - 8:16

Citation :


you got me
Ce soir je n'avais pas du tout prévu ça. Enfin j'avais prévu, de venir boire un verre, de discuter avec quelqu'un, mais je ne savais pas que j'allais y trouver mon beau Ryan. Je le voyais bien, me scruter de loin. Il était jaloux avant. J'en ai provoqué plusieurs des bagarres dans les bars. Au fond, même si je m'énervais, j'aimais ça. Pas qu'il se batte, qu'il soit aussi protecteur avec moi. Avec lui, je me sentais tellement protégée et en sécurité. Je n'avais jamais peur de rien lorsqu'il était dans les parages. Et on dirait que c'est toujours un peu le cas. Même si pour le coup j'étais assez remontée contre lui, lorsqu'il vira le mec qui était avec moi. Je l'aimais bien moi ce garçon, il était gentil. Ce pauvre garçon me regarda, lorsque Ryan dit que j'étais sa copine. Je fis un signe de tête que non, alors que Ryan ne me regardait pas. Je ne savais pas s'il le pensait ou si c'était juste pour faire partir l'autre, ou juste pour m'énerver. Ryan aussi, sait jouer avec mes nerfs quand il veut, il y arrive parce qu'il me connait bien. « Pourquoi tu fais ça, t'as pas le droit de faire ça … ». Lui dis-je en le regardant, en fronçant, légèrement, les sourcils. Lui aussi me regardait, en me demandant si je voulais qu'on se voit. D'un coup, je me rappelais ce texto, que je lui ai envoyé il y a quelques jours, lorsque j'ai su que j'étais enceinte. Il ne m'a jamais répondu. « Oui, d'ailleurs c'est gentil d'avoir répondu … » dis-je en lui faisant un sourire assez ironique.

« Mais ce n'était pas important, j'avais un problème avec ma voiture, mais c'est bon, c'était rien … ». Évidemment, c'était faux, mais je n'allais pas lui dire que j'attendais un enfant, c'était trop tôt. Même si d'un sens, plus j'attendrai, et plus ce serait dur. Mais pour le moment, c'est assez difficile à digérer pour moi, alors pour lui. Lui qui aime sa liberté, son indépendance, puis on a jamais parlé de ça, même lorsqu'on était ensemble, ce qui fait que je ne sais même pas s'il veut des enfants, ou pas, et surtout si c'est avec moi qu'il en voudrait ou non. Je buvais une nouvelle gorgée de mon soda. J'aime beaucoup ce soda, c'est mon préféré, même si là on s'en fiche. Je voyais des dizaines de filles le regarder en bavant, et j'eu naturellement un petit rire. « Toujours aussi courtisé à ce que je vois … », lui dis-je en faisant un signe pour montrer une bande de poules. Oui des poules, sans classes, et même pas jolies. Si en fait elles étaient superbes, et c'est bien ce qui m'énervait.

_________________

JULIET RIDDLETON ☼ Close your eyes, give me your hand, darling. Do you feel my heart beating ? Do you understand ? Do you feel the same ? Am I only dreaming. Is this burning an eternal flame. eternal flame/the bangles.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puppetdances.jeun.fr
Ryan Grayson

avatar

◭ Mensonges : 232
◭ Arrivée : 13/06/2012
◭ Pseudo : pain d'ep
◭ Crédits : (c)

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: j'ai fait de la prison même si c'est plus vraiment un secret et je suis toujours amoureux de mon ex petite-amie Juliet avec qui j'ai de nouveau passer une nuit.
◭ Mon adresse: #473, theodore roosevelt street
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   Ven 15 Juin - 9:32

Citation :


Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun.

Je ne sais pas vraiment ce qui m’as pris de dire que c’était ma copine. Je voulais juste que ce mec dégage et c’est le premier truc qui m’est passé par la tête. Fut un temps, je me battais de façon régulière avec les hommes qui s’approchaient un peu trop de la femme que j’aimais. Maintenant, il est vrai que je n’ai plus du tout la même légitimité pour faire cela, mais cela reste un réflexe. Vieux réflexe qui me pousse à croire que personne d’autre que moi n’as le droit de l’approcher. Et pourtant elle partage sa vie avec un autre homme et moi avec une autre femme. Quand on y pense tout cela est vraiment une histoire de malade. Enfin. Elle me fixe tout en soulignant le faite que je n’ai pas le droit de faire ça. Je hausse les épaules et soupire. « Vieux réflexe. » avouais-je avant d’ajouter « Et puis de toute façon il est pas assez bien pour toi ! ». Voilà que je me permets de juger ses fréquentations. Je ne le fais jamais pour ses amies filles, mais dès qu’il s’agit d’un homme je ne peux m’empêcher de placer une petite remarque. Finalement je lui demande pourquoi elle voulait me voir et avec son air ironique que je déteste tant elle me fait savoir qu’elle n’avait pas réellement apprécié mon silence. Je m’excuse avec un petit sourire. « En général lorsque tu m’envoi ce genre de texto, c’est jamais pour annoncer quelque chose de bon. » Oui puisque le dernier que j’ai reçu comme celui là était pour me dire qu’entre nous c’était fini et cette fois-ci pour de bon. A croire que le destin avait voulu s’en charger autrement.

« Mais ce n'était pas important, j'avais un problème avec ma voiture, mais c'est bon, c'était rien … » Un instant je l’observe en silence tout en fronçant les sourcils. Juste pour sa voiture, hein ? Je ne sais pas pourquoi, mais sur ce coup-là j’ai réellement du mal à la croire, pourtant j’ai l’impression qu’elle cherche à me faire croire à tout ça. « Juste pour ta voiture… Te fou pas de moi Juliet, tu mens très mal. » Lui dis-je alors tout en plongeant mon regard dans le sien. Regard qu’elle a d’ailleurs du mal à soutenir. Je ne relève pas ou plutôt ne dit rien. Quelque chose ne tourne pas rond, mais je n’ai pas vraiment envie de lui tirer les vers du nez ce soir. Elle finit par pointer, d’un signe de tête, une bande de filles qui ne cessaient de regarder dans ma direction. Elles étaient toutes trop jeunes pour moi et beaucoup trop bruyantes, mais il faut avouer que certaines étaient tout de même plutôt sexy. « Et toujours aussi indifférent. » finis-je par lui répondre en lui lançant mon plus beau sourire. Je ne sais pas ce qui me prend de jouer à ça ce soir. J’ai l’impression de la draguer de nouveau comme au premier jour. « Si l’une d’entre elles vient me demander une bouteille de vodka, je lui dirais peut être que je suis l’homme de sa vie ! » Okay. Sans doute la pire connerie de la soirée. Mais bon. Ce qui est fait est fait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Riddleton
DREAMS ALWAYS COME TRUE
avatar

◭ Mensonges : 1576
◭ Arrivée : 01/06/2012
◭ Pseudo : Brain Bird /(Pauline)
◭ Crédits : Cyrine (avatar), Tumblr (Signature)
◭ Péchés Mignons : RYAN, Faire la cuisine, la lingerie, les chaussures, le café, les films romantiques, les mariages, les promenades sur la plage, les câlins, mon jogging du matin, mon iphone, Derek Shepperd, les chiens, Julia Roberts, la crème glacée, le son des vagues, le Riddle's Café, Nora ma soeur.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Mon amour pour lui, me détruit. Et en plus, je suis enceinte de lui.
◭ Mon adresse: #623, J.F Kennedy Avenue
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   Ven 15 Juin - 10:01

Citation :


you got me
« Je ne mens pas. Puis de toutes façons ça n'a plus d'importance maintenant. ». Bien sur que si ça avait de l'importance, c'est leur vie à tous les deux qui changera lorsqu'elle lui avouera tout. Mais là elle le trouve suffisamment en colère, puis elle ne veut pas faire ça ici au bar, devant tout le monde, avec la musique aussi forte. Non elle ira le voir, et lui annoncera quand elle y arrivera. Il me connait que bien, il a compris tout de suite que je mentais, alors que j'étais la plus sérieuse du monde. Mais bon, s'il se pose des questions, c'est pas plus mal. Pour changer de conversation, je lui avais montré toutes ces filles qui lui faisaient les yeux doux. Je ne les comprenais que trop bien, puisque j'avais fait la même chose à l'époque. Enfin avec un peu plus de tact, j'étais pas une chienne en chaleurs comme elle. Il me répondit, qu'il y était toujours aussi indifférent. Je comprends, il a une magnifique copine, qu'est Vithanie. Il serait fou de tromper Vithanie avec l'une de ces filles. Même avec moi l'autre soir était une grosse erreur pour lui. Pour le moment, cette soirée ne venait pas sur le tapis, même si en le voyant à côté de moi, je ne pouvais pas m'empêcher d'y penser.

Quand, il me dit, que si une jeune fille venait lui demander une bouteille de vodka il lui dirait peut être qu'il est l'homme de sa vie. Sur le moment, je le regardais assez surprise et énervée, avant de détourner mon regard, et ne même pas répondre. Cette phrase m'avait vraiment touchée dans le mauvais sens. « Te gênes pas si ça arrive, tu fais ce que tu veux … ». Je venais à me demander, si j'étais la seule à qui il avait dit ça, comme ça. Peut être que non, peut être qu'il en a emballé plus d'une avec cette phrase. Puis, il fait ce qu'il veut, on est plus ensemble, il n'a pas de compte à me rendre. Du coup je souriais au garçon qui était avec moi juste avant, après avoir bu une gorgée de mon coca. Quand je suis énervée, surtout quand c'est contre lui, j'ai toujours tendance à faire n'importe quoi. Je ne le fais pas exprès c'est plus fort que moi. Je pensais être guérie de lui, et c'est encore plus difficile qu'avant. J'avais l'impression que cette nuit, où on s'est retrouvés n'avait rien changé, entre nous, c'est surement fini. Même si une nouvelle aventure de neuf mois ne fait que commencer.

_________________

JULIET RIDDLETON ☼ Close your eyes, give me your hand, darling. Do you feel my heart beating ? Do you understand ? Do you feel the same ? Am I only dreaming. Is this burning an eternal flame. eternal flame/the bangles.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puppetdances.jeun.fr
Ryan Grayson

avatar

◭ Mensonges : 232
◭ Arrivée : 13/06/2012
◭ Pseudo : pain d'ep
◭ Crédits : (c)

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: j'ai fait de la prison même si c'est plus vraiment un secret et je suis toujours amoureux de mon ex petite-amie Juliet avec qui j'ai de nouveau passer une nuit.
◭ Mon adresse: #473, theodore roosevelt street
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   Ven 15 Juin - 15:28

Citation :


Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun.

« Mouais » finis-je par dire peu convaincu de ce qu’elle était en train de me raconter. Juliet n’as jamais réellement réussi à me mentir. Au bout de sept ans passés, plus ou moins, à ses côtés je commence à savoir repérer le moindre changement sur son visage et lorsqu’elle ment elle a cette fâcheuse manie de vous regarder droit dans les yeux, plus sûre d’elle que jamais. Voilà pourquoi je reste septique face à cette soi-disant histoire de voiture ou ce truc qui de toute façon n’ont désormais plus d’importance. Un instant je la regarde encore avec intensité. Essayant de comprendre ce qu’elle me cache, puis finis par abandonner. Pas besoin de ce prendre la tête ce soir de toute façon. « Enfin si jamais un jour ça te reviens, fait moi signe… » lui dis-je tout en haussant les épaules. De toute façon, je ne fais plus partie de sa vie maintenant. Je suis juste cet ex qui a passé une nuit avec elle. Je reste celui qui lui a fait tellement de mal avec ses séjours en prison et ses emmerdes. Alors je me contente de ça. Même si au fond, je voudrais plus. Saleté de fierté.

Elle me parle de filles qui semblent être intéresser par moi et sans réfléchir je lui dis que si l’une d’elle vient me demander une bouteille je lui dirais peut être que je suis l’homme de sa vie. J’aurais pu aller m’exploser la tête directement contre un mur saurait peut être été moins violent. J’ai à peine finis ma phrase que je redoute sa réaction. Elle fuit mon regard. Je sais que j’aurais dû me la fermer sur ce coup-là. Elle finit par me dire que de toute façon je fais bien ce que je veux. Je pensais qu’elle allait attaquer plus méchamment. Même pas. Son indifférence me choque. Je la vois siroter son coca et finis par lui dire : « Je t’offre un verre ? » Après tout on peut tout de même encore trinquer ensemble. Je demande deux bières au serveur et reporte mon attention sur Juliet qui semble bizarre d’un seul coup. Elle tortille ces mains nerveusement et ne cesse de fuir mon regard. Je me demande réellement ce qu’elle a ce soir. « C’est parce qu’on a passé une nuit ensemble que t’es aussi tendue ? » lui demandais-je alors doucement, sans aucun signe d’énervement. Je voulais juste mettre le sujet sur la table depuis le début et je viens enfin de trouver un moyen. Après tout, on n’en a jamais parlé et ce n’est jamais bien bon de garder aussi longtemps le silence sur quelque chose comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Riddleton
DREAMS ALWAYS COME TRUE
avatar

◭ Mensonges : 1576
◭ Arrivée : 01/06/2012
◭ Pseudo : Brain Bird /(Pauline)
◭ Crédits : Cyrine (avatar), Tumblr (Signature)
◭ Péchés Mignons : RYAN, Faire la cuisine, la lingerie, les chaussures, le café, les films romantiques, les mariages, les promenades sur la plage, les câlins, mon jogging du matin, mon iphone, Derek Shepperd, les chiens, Julia Roberts, la crème glacée, le son des vagues, le Riddle's Café, Nora ma soeur.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Mon amour pour lui, me détruit. Et en plus, je suis enceinte de lui.
◭ Mon adresse: #623, J.F Kennedy Avenue
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   Ven 15 Juin - 16:11

Citation :


you got me
Je pris la bière assez à contre cœur, ça reste de l'alcool. Je ne voulais pas éveiller les soupçons alors je goutais à cette bière du bout des lèves naturellement. De toutes façons, je n'aime pas trop la bière, donc c'est pas difficile de faire semblant sur ça, même si là, c'est surtout l'alcool à l'intérieur du verre qui me perturbais. Je préférais de loin mon soda. Mais je lui ai quand même souris, lorsqu'il me tendit le verre. Puis il enchainé, et parlait de ce dont je ne voulais absolument pas parlé. « Bien sur que non, c'était une très belle nuit, je dois l'admettre. C'est arrivé, c'est tout, maintenant il faut revenir à la réalité. Et ne pas parler d'un beau moment, trop de paroles pourraient gâcher ce souvenir. ». Je n'avais pas honte de lui dire que j'avais aimé cette nuit, après tout, je n'ai pas de quoi, je connais Ryan bien mieux que n'importe qui ici, donc bon. Je n'ai jamais eu peur de lui dire ce que je pensais, sauf mon amour pour lui et le bébé. Si en fait j'ai peur de lui dire certaines choses. Et pourtant, tous ces gestes l'autre nuit montrait que j'avais toujours de la tendresse pour lui, voire même de la passion. Car même si c'est lui qui s'est approché le premier, c'est moi qui lui aie sauté dessus. « D'ailleurs, je m'en excuse, j'aurai jamais du t'embrasser, ni le reste … ». J'étais assez gênée d'en parler en fait, même si en réalité j'avais adoré cette nuit, c'est ce qu'il y a dans mon ventre qui me fait culpabiliser.

Tout à coup, je me sentis bizarre. Je pense que je devais être pâle. Je me sentais fatiguée, pas très bien. Pourtant je n'ai bu qu'un coca. Je voyais au fond de la boite, le mec de tout à l'heure qui me souriait, mais je ne disais rien à Ryan. Je ne voulais pas qu'il s'énerve encore. Même s'il n'en a aucune raison, je soupçonnais mes affreuses nausées, même si ça ne l'avais jamais fatiguée comme ça en quelques secondes. Je tremblais un peu, je regardais Ryan, et lui demandai : « Tu veux bien me garder mon sac, et me ramener après, faut que j'aille me rafraîchir. ». Je me levai alors, et commençais à me diriger vers les toilettes de la boite. Presque arrivée, je marchais doucement, lorsque mon prétendant de tout à l'heure était à côté de moi, me disant qu'il voulait m'aider. Je lui dis, que c'était bon, mais m'a quand même suivi, et fermé la porte. Je ne faisais pas attention, en me passant de l'eau sur le visage alors que je m'endormais légèrement. Quand je voulu sortir, le mec me retint … « Ryan, m'attend … » dis-je en me frottant les yeux. Je sentais ce garçon de plus en plus insistant. Je comprenais alors qu'il avait piégé mon soda, et qu'il m'attendait. Mais j'étais trop fatiguée. Même si j'avais envie de pleurer.

_________________

JULIET RIDDLETON ☼ Close your eyes, give me your hand, darling. Do you feel my heart beating ? Do you understand ? Do you feel the same ? Am I only dreaming. Is this burning an eternal flame. eternal flame/the bangles.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puppetdances.jeun.fr
Ryan Grayson

avatar

◭ Mensonges : 232
◭ Arrivée : 13/06/2012
◭ Pseudo : pain d'ep
◭ Crédits : (c)

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: j'ai fait de la prison même si c'est plus vraiment un secret et je suis toujours amoureux de mon ex petite-amie Juliet avec qui j'ai de nouveau passer une nuit.
◭ Mon adresse: #473, theodore roosevelt street
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   Ven 15 Juin - 17:34

Citation :


Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun.

Nerveusement j’avale une longue gorgée de ma bière à même la bouteille. J’ai trouvé le courage d’évoquer cette fameuse nuit et Juliet enchaîne directement. « Bien sur que non, c'était une très belle nuit, je dois l'admettre. C'est arrivé, c'est tout, maintenant il faut revenir à la réalité. Et ne pas parler d'un beau moment, trop de paroles pourraient gâcher ce souvenir. » Le retour à la réalité ce veux plutôt violent, je ne pensais pas qu’elle allait expédier le sujet aussi rapidement. Mais au moins, je sais ce qu’elle pense désormais. Que malgré tout ce qui nous sépare cette nuit valait le coup et je sais désormais que tout comme moi, elle n’est pas prête de l’oublier malgré ce qu’elle peut bien raconter. J’allais ouvrir la bouche pour parler, mais elle fut plus rapide que moi. Et ce fut comme le coup de grâce. Elle s’excusait de m’avoir embrassé et pour tout le restais d’ailleurs. Selon elle cela n’aurait jamais du ce produire. Légèrement déçu, je baisse la tête. « T’as pas à t’excuser, certes c’était peut être pas la meilleure des idées qu’on a eu, mais personnellement je ne regrette pas ! » lui dis-je alors me rendant compte que cela voulait surtout dire qu’au fond je tenais toujours à elle. Au puis et merde. Après tout c’est la vérité pourquoi s’en cacher, hein.

D’un seul coup, elle ce lève. Son visage est devenu légèrement plus blanc et elle tremble. Surpris et un peu perdu je me demande ce qui se passe. Je n’ai pas le temps de lui demander ce qui lui arrive qu’elle me dit de l’attendre avant de la ramener chez elle. J’acquiesce d’un signe de tête puisqu’elle est déjà partie. Malgré tout je garde un œil sur elle. Elle ce fraye un chemin dans la foule et alors qu’elle entre dans les toilettes, j’aperçois que l’abrutit qui l’accompagnait tout à l’heure, la suit à l’intérieur. Intrigué et pas forcément fan de cette situation, je fais signe au barman de garder le sac de Juliet pour moi et me faufile jusqu’au toilette. La porte est fermée à clé. Tout ça ne me plaît vraiment pas. Il ne m’en faut pas plus pour balancer un coup d’épaule puissant dans la porte. Vieillie et usée par le temps elle cède d’un seul coup. Juliet tremble, les yeux humides entre les bras de ce mec. Je me jette sur eux, attrape Juliet pour la faire passer derrière moi et chope le gars par le col de sa chemise. « Je t’interdis de la touchée, t’as compris ? » Bien sûr cet abrutit fait le malin et je finis par lui coller mon poing dans la figure. Ca fait un bien fou des fois quand même. J’en profite pour récupérer Juliet qui c’était recroquevillée dans un coin. Elle tremblait de tout ses membres et semblait extrêmes fatiguée d’un seul coup. Pour aller plus vite, je la prends dans mes bras et me dirige vers la sortie attrapant son sac au passage. Me voilà donc dehors, mon ex petite amie dans un état incompréhensible dans les bras qui s’accroche à mon cou comme à une bouée de sauvetage. Je repère un banc un peu plus bas dans la rue et m’y dirige doucement. Je finis par la déposer et m’accroupi pour être à sa hauteur. « Juliet qu’est-ce qui t’arrive ? » lui demandais-je plus inquiet que je ne le voudrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Riddleton
DREAMS ALWAYS COME TRUE
avatar

◭ Mensonges : 1576
◭ Arrivée : 01/06/2012
◭ Pseudo : Brain Bird /(Pauline)
◭ Crédits : Cyrine (avatar), Tumblr (Signature)
◭ Péchés Mignons : RYAN, Faire la cuisine, la lingerie, les chaussures, le café, les films romantiques, les mariages, les promenades sur la plage, les câlins, mon jogging du matin, mon iphone, Derek Shepperd, les chiens, Julia Roberts, la crème glacée, le son des vagues, le Riddle's Café, Nora ma soeur.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Mon amour pour lui, me détruit. Et en plus, je suis enceinte de lui.
◭ Mon adresse: #623, J.F Kennedy Avenue
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   Ven 15 Juin - 18:07

Citation :


you got me
Quelle soirée. Je ne sais pas quoi en penser. J'ai eu très peur ce soir, j'étais mal, et je me sentais tellement en sécurité. Quand ce garçon m'a coincée dans les toilettes je me suis sentie tellement idiote. Je comprenais, qu'il allait vouloir quelque chose que je ne voulais pas. Heureusement il ne m'a pas embêtée longtemps. Je fus quand même soulagée lorsque Ryan est intervenu. J'étais contre le mur, attendant. Je m'en voulais, mais j'étais assez faible. Mais je compris que c'était bon, quand Ryan s'est retourné vers moi et m'a prise dans ses bras pour m'emmener dehors. L'air frais me faisait beaucoup de bien. J'étais désormais assise sur un banc, je voyais Ryan en face de moi accroupi, qui me regardait. Je me sentais tellement honteuse, et lui si adorable comme toujours. Il a beau m'énerver parfois, je l'adore. Puis j'aime son côté macho colérique. Il me demanda ce qu'il m'arrivait, je n'osais pas croiser son regard. Je tremblais encore un peu mais ça passait. Je répondis, tout en évitant son regard. « Rien, c'est bon. Il a du mettre un truc dans mon verre, j'ai rien vu. ». En effet, je regardais plus Ryan que ce mec en réalité, distraire, ça a été facile pour lu, et il a attendu.

Il était en face de moi, quand je lui fis un calin. Un calin simple, c'est tout, assez triste. Et soulagée à la fois. Il était à ma hauteur et son cou était facile à attraper. J'adore son cou, j'en ai passé des heures à l'embrasser ou tout simplement à dormir dans son creux. Puis je me reculai. « Merci, d'être venu me chercher. Même si tu aurais peut être mieux fait de me laisser là bas … ». J'avais vraiment honte de moi. Je parlais, j'étais consciente, j'étais juste faible et fatiguée. Mais j'étais triste, j'aimais pas qu'il me voit comme ça, pas jolie, et sale. Je me sentais sale de ce qu'il s'était passé. Je n'aime pas qu'on me touche, enfin si mais pas des inconnus. Et Ryan, me connait, il a été le premier à qui je me suis donnée. Mais quand il est là je fais toujours n'importe quoi. Je le tirai de façon à ce qu'il s'assoit à côté de moi, ainsi, c'était plus facile pour éviter ses beaux yeux inquiets. J'aimais voir qu'il était inquiet même si je m'en voulais beaucoup encore une fois. « T'as toujours une sacrée droite. » lui dis-je avec un petit rire afin de détendre l'atmosphère. Puis je me permis de m'installer contre son épaule, même si je dis quand même : « Je peux ? ».

_________________

JULIET RIDDLETON ☼ Close your eyes, give me your hand, darling. Do you feel my heart beating ? Do you understand ? Do you feel the same ? Am I only dreaming. Is this burning an eternal flame. eternal flame/the bangles.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puppetdances.jeun.fr
Ryan Grayson

avatar

◭ Mensonges : 232
◭ Arrivée : 13/06/2012
◭ Pseudo : pain d'ep
◭ Crédits : (c)

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: j'ai fait de la prison même si c'est plus vraiment un secret et je suis toujours amoureux de mon ex petite-amie Juliet avec qui j'ai de nouveau passer une nuit.
◭ Mon adresse: #473, theodore roosevelt street
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   Sam 16 Juin - 11:12

Citation :


Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun.

Désormais assise sur un banc à l’extérieur, Juliet semblait reprendre des couleurs, malgré tout, je ne cesse de me demander ce qui a bien pu lui arriver. Je la vois serrer ses bras autour de son ventre et pose mon regard dans le sien. Ces tremblements s’apaisent au fur et à mesure qu’elle respire doucement. Délicatement, je pose ma main sur son genou. Je sais pas pourquoi, juste pour lui montrer que je suis toujours là. Je finis par insister pour savoir ce qui lui arriver et inconsciemment savoir comment elle va parce que je trouve cela bizarre toute de même qu’elle est changer de comportement d’un seul coup. Elle me répondit qu’il avait sans doute du glisser un truc dans son verre sans qu’elle face attention. Pourtant je ne suis pas convaincu, elle ne cesse d’éviter mon regard et tout cela ne me plaît pas vraiment. J’ai l’étrange impression qu’elle me cache quelque chose. J’attrape son visage sous le menton et la force quelque peu à me regarder. « T’es sûre qu’il y a pas autre chose ? » lui dis-je alors tout en la lâchant. Si je ne la connaissais pas autant cela aurait fait longtemps que je l’aurais laissé tranquille, mais justement je la connais que trop bien.

Finalement sans que je m’y attende, elle m’attrape par le cou et m’attire vers elle. Surpris par son geste, je n’ose bouger, malgré tout un sourire ce dessine sur mon visage et je finis par poser une main sur son dos. Une envie irrésistible de l’embrasser me traverse, mais je me fais violence pour ne pas craquer à mes envies. « Merci, d'être venu me chercher. Même si tu aurais peut être mieux fait de me laisser là bas … » me dit-elle, ce qui m’intrigue encore plus. Mais qu’est-ce qu’elle a bordel ! Elle m’attrape par le bras et me fait signe de m’asseoir à côté d’elle ce que je fais sans discuter. En silence, je lui passe son blouson et lui rends son sac que j’avais jeté à mes pieds. Au bout de quelques minutes je lève les yeux au ciel avant de lui dire : « Je laisserais jamais personne te faire du mal Juliet. » expliquant alors mon geste de tout à l’heure. C’est simple savoir qu’un autre mec la touche me rends dingue. J’ai déjà du mal avec Bruce, mais alors un autre et mal intentionné qui plus ai c’est même pas envisageable. En riant elle me fait remarquer que j’ai toujours une bonne droite et je ne peu m’empêcher de mêler mon rire au sien. « Qu’est-ce que tu veux, certaines choses ne change pas. » dis-je alors tout en haussant les épaules. Et alors que la tension du début de soirée s’échappe, je sens qu’elle vient poser sa tête sur mon épaule. Elle me demande même l’autorisation. En silence je la regarde. Même fatiguée elle reste sublime et l’espace d’un instant, je me demande ce qu’on fait de si mal pour ce retrouver constamment séparer. « Toujours. » finis-je par répondre à sa question avant de passer mon bras autour de ses épaules, pour la protéger comme toujours, mais aussi pour la sentir contre moi. Qui sait si cela arrivera de nouveau alors autant en profiter. Le silence s’installe entre nous. Chacun profite de cet instant à sa façon. Inconsciemment je caresse doucement son bras du pouce. « Si quelque chose n’allais pas tu me le dirais, non ? » lui demandais-je alors d’un seul coup toujours suspect sur son comportement du début de soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Riddleton
DREAMS ALWAYS COME TRUE
avatar

◭ Mensonges : 1576
◭ Arrivée : 01/06/2012
◭ Pseudo : Brain Bird /(Pauline)
◭ Crédits : Cyrine (avatar), Tumblr (Signature)
◭ Péchés Mignons : RYAN, Faire la cuisine, la lingerie, les chaussures, le café, les films romantiques, les mariages, les promenades sur la plage, les câlins, mon jogging du matin, mon iphone, Derek Shepperd, les chiens, Julia Roberts, la crème glacée, le son des vagues, le Riddle's Café, Nora ma soeur.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Mon amour pour lui, me détruit. Et en plus, je suis enceinte de lui.
◭ Mon adresse: #623, J.F Kennedy Avenue
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   Sam 16 Juin - 23:00

Citation :


you got me
« Je ne sais pas, j'ai appris à garder les choses pour moi quand ça ne va pas. ». J'étais dans ses bras, sur un banc en ville tard dans la nuit, et je trouvais ça totalement naturel. Je profitais de ce moment. Je me sentais moi même. Même si je jouais un jeu, et que je mentais. Enfin je ne mentais pas à proprement parlé, mais je dissimulais des choses. Et quelle chose ? Je trouve cela d'ailleurs horrible de l'appeler une chose, puisque c'est mon enfant, enfin son enfant. Je sais que c'est lui le père, cela fait un moment que ça ne va plus trop avec Bruce, même si je dis rien. Je ne veux pas le blesser, il est tellement gentil avec moi, il ne mérite pas que je lui fasse du mal. Puis ça ne peut être que Ryan. Depuis le début c'est lui. Depuis ce soir là, où dans ce bar, il s'est présenté à moi comme étant l'homme de ma vie. Et je crois que sans le savoir, il l'avait deviné. Quand je lui ai demandé la permission pour rester contre son épaule, il m'a répondu « toujours » et ça m'a touchée, même si je sais au fond de moi, que c'est la vérité. Je vois ses yeux, encore plus depuis l'autre nuit. Même si je doute beaucoup des sentiments qu'il peut avoir pour moi, je sais qu'il tient à moi, et qu'il sera toujours là pour moi. Après je ne sais pas s'il sera là pour son enfant. Je me retirai doucement de ses bras, j'adorais ça, justement j'aimais trop ça, je ne voulais pas en abuser. Puis je n'ai pas le droit, ils ne sont pas à moi, mais bien à Vithanie Donovan ma rivale de toujours, on peut dire. Même en me retirant, je restais quand même proche de lui, je lui lançais un regard assez triste et interrogateur, puis regardais l'horizon en lui disant : « Si une fille était venue te voir, tu aurais dit que tu étais l'homme de sa vie ? ». Je me trouvais bête de poser cette question, qui faisait ressortir ma jalousie, et il le sait que je suis jalouse.

« Je me sens mieux, je devrais peut être te laisser, sinon je vais m'endormir dans tes bras sur ce banc ici … et ce ne serait pas raisonnable. » lui dis-je en lui souriant. Je me sentais mieux. Enfin le médicament commençait à s'estomper même si mon moral n'était pas toujours au beau fixe. Même si là en compagnie de Ryan, je me sens à ma place. Je plongeais mon regard dans le sien. Je voulais être sincère avec lui. « Ryan, écoute, je crois que l'autre nuit m'a pas mal perturbée. Au début, je l’intéressée pas du tout à ce mec, et quand je t'ai vu, je sais pas … j'ai voulu faire la maline, mais c'était stupide. ». Je lui dis que je dois le laisser, et là je reparle de cette nuit, j'essayais de justifier mon comportement idiot de ce soir, mais surtout d'éloigner le sujet principal qu'est la grossesse. Je lui dirai, c'est certains, mais pas ce soir, où je l'ai rien que pour moi, comme mon héros, comme l'homme de ma vie qu'il est depuis le premier jour.

_________________

JULIET RIDDLETON ☼ Close your eyes, give me your hand, darling. Do you feel my heart beating ? Do you understand ? Do you feel the same ? Am I only dreaming. Is this burning an eternal flame. eternal flame/the bangles.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puppetdances.jeun.fr
Ryan Grayson

avatar

◭ Mensonges : 232
◭ Arrivée : 13/06/2012
◭ Pseudo : pain d'ep
◭ Crédits : (c)

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: j'ai fait de la prison même si c'est plus vraiment un secret et je suis toujours amoureux de mon ex petite-amie Juliet avec qui j'ai de nouveau passer une nuit.
◭ Mon adresse: #473, theodore roosevelt street
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   Dim 17 Juin - 9:59

Citation :


Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun.

La nuit était fraîche ce soir, je ferme les yeux quelques instants tandis qu’elle me dit qu’elle avait l’habitude de ce taire lorsque quelque chose n’allais pas chez elle. J’avais presque envie de lui répondre que ça je le savais déjà depuis le temps, mais je préfère me taire. Ces quelques mots me font comprendre qu’effectivement il y a quelque chose qui cloche, mais que pour le moment je ne pourrais pas en savoir plus. Je ne veux pas gâcher ce moment en lui tirant les vers du nez alors je ne dis rien, profitant de son contact. Il est tellement rare, désormais, que l’on arrive à ce retrouvé tout les deux en tête à tête que je veux tirer profit de chaque secondes de cette soirée. Je ne sais pas pourquoi, mais lorsqu’elle est là, je me sens différent. Irrésistiblement attirée par elle également. Depuis ce soir où j’ai posé les yeux sur elle pour la première fois… Dire que c’était il y a sept ans. Les choses ont tellement changé entre temps et pourtant on est toujours là tout les deux avec ce lien indescriptible qui nous unis. Perdu dans mes pensées, je sursaute légèrement lorsqu’elle s’éloigne de moi. Nos regards ce croisent et je peux y lire de la tristesse. Elle finit par me demander si j’aurais vraiment dit à une fille que j’étais l’homme de sa vie ce soir. Sa question me fait sourire, elle toujours aussi jalouse à ce que je peux voir. Mais je vois bien qu’elle doute. « Non. » dis-je alors rapidement perdant ma fierté tant assurée de tout à l’heure. Nerveusement je passe une main sur ma nuque. « Le soir où je t'ai dit ça, j’ai cru que c’était le pire truc que je pouvais dire à une femme de toute ma vie, je sortais de prison et ça faisait trop longtemps que j’avais pas draguer. Mais si tu veux tout savoir t’est la seule à qui j’ai osé dire ça. » avouais-je alors plongé dans les souvenirs.

« Heureusement que tu t’es pas foutu de ma gueule ce jour-là. » lui dis-je en riant doucement. Je me souviens elle avait juste sourit et on avait fini la soirée ensemble. Je ne lui avais pas caché mon passé et pourtant elle m’a jamais rejeté. Enfin. Elle finit par m’annoncer qu’elle ce sentais mieux et qu’elle allait y aller parce qu’elle était réellement fatiguée. Je suis un peu déçu de la voir partir. « Laisse-moi au moins te raccompagner. » lui dis-je alors voulant réellement profiter de sa compagnie jusqu’au bout. Elle plonge son regard dans le mien et m’avoue que la nuit que nous avions passée ensemble l’avait beaucoup perturbée et qu’elle avait fait des conneries ce soir pour attirer mon regard. Elle m’avoue avoir voulu faire la maline et je comprends qu’elle voulait surtout me rendre jaloux. Elle avait plutôt bien réussi son coup tout de même. « J’y pense tout les jours Juliet. » lui avouais-je alors subitement. Je ne suis pas du genre à déclarer mes sentiments, a dire clairement ce que je pense, mais ce soir rien n’est réellement habituelle alors… « Je sais que c’était une bêtise où tout du moins pas très réfléchi, mais c’est comme ça… » lui dis-je en posant mon regard sur l’horizon. Bordel, j’ai vraiment pas l’habitude de parler comme ça. « Mais on a chacun nos vies maintenant… » finis-je par dire, peu convaincu par ce que j’avançais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: you're still my love nobody can change that → juliet   

Revenir en haut Aller en bas
 
you're still my love nobody can change that → juliet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je change tout le temps d'avis...
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» Bon plan Réunions troc/échange à domicile
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puppet That Dances :: ▶ hanson bay. :: winston churchill boulevard :: le cargo-
Sauter vers: