AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EMRYS&PRIMROSE ∞ as long as you got me, you won't need nobody. (TERMINE)

Aller en bas 
AuteurMessage
Emrys van Mickaelson
LUCKY BASTARD ♘ god loves violence.

avatar

◭ Mensonges : 1258
◭ Arrivée : 12/06/2012
◭ Pseudo : .dramaQUEEN
◭ Crédits : MADNESS • revenge.
◭ Péchés Mignons : les soeurs Fawkes, le chocolat chaud, Megan Fox, son chien, nager, son téléphone portable, son iPad, la glace, la chantilly, les noix de pécans, les films d'horreurs, les jolies filles en général, les voitures qui font du bruit, la bière, les soirées entre potes, le football américain, Miami, son frérot et sa soeurette.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: ne sachant plus très bien où il en est, Emrys couvre Primrose, la jumelle de son défunt amour ... qui a pris sa place lors de sa mort.
◭ Mon adresse: cleveland shore.
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: EMRYS&PRIMROSE ∞ as long as you got me, you won't need nobody. (TERMINE)   Jeu 14 Juin - 20:33



EMRYS&PRIMROSE.

as long as you got me, you won't need nobody.


« Tu m'as manqué ce soir, minauda Primrose Fawkes en se relevant sur ses coudes lorsqu'Emrys passa la porte de leur chambre. » Le jeune homme fit mine de ne rien entendre, enleva ses chaussures d'un coup de talon et envoya valser son manteau sur l'un des fauteuils. « Tu fais la tête, je n'ai pourtant pas été méchante aujourd'hui. » Il secoua la tête pour se donner du courage. Et pour s'empêcher de regarder ce corps à moitié nu qui n'attendait que lui. Emrys se demandait à chaque seconde pourquoi il dormait avec elle. La maison Fawkes comptait au moins cinq chambres. Il aurait put avoir de l'intimité, être indépendant. Il aurait put oublier qu'elle existait. Au contraire, il s'entêtait à partager la chambre, et même le lit, de la femme qu'il détestait le plus au monde. Mais, peut-on vraiment détester quelqu'un, lorsqu'on désire cette même personne au point d'éprouver une jalousie maladie envers tout ceux qui l'approche ?
Emrys se dirigea la salle de bain adjacente et ferma la porte derrière lui. Il n'avait pas adressé un mot à Prim et ne lui avait pas décoché un regard. Il était trop perdu pour savoir ce qu'il voulait réellement, et jusqu'à ce qu'il soit totalement décidé, il avait pris la décision d'éviter la jolie brune autant que possible. Il commença à faire couler l'eau tandis qu'il ôtait ses derniers vêtements. L'image que lui renvoya le miroir fût celle d'un jeune homme qui pouvait se vanter de posséder un physique avantageux, mais dont les yeux reflétaient les tourments qui agitaient son coeur.
Il laissa l'eau délier ses muscles, ferma les yeux et sentit son cerveau s'emballer, comme à chaque fois qu'il s'autorisait à penser à son passé … et à son présent. Bien entendu, il revit des images de Liv et lui, amoureux, tendrement enlacés, riant niaisement, s'embrassant comme des fous furieux. Elle lui manquait. Horriblement. Tout le temps, il n'y avait jamais de répit. La moindre chose lui rappelait celle que son coeur réclamait désespérément. Il avait tenté de l'oublier, sans y parvenir. Liv était l'amour de sa vie, son âme soeur, il le savait. Si seulement ce stupide accident n'avait pas eût lieu … Si seulement elle avait survécu. Emrys se laissa glisser le long des méandres de ses souvenirs. Les parties de football avec Sébastian et Waverly, leurs courses sur la plage, leurs soirées films. Les vacances en famille, les réunions avec tout les membres de la famille van Mickaelson. Sébastian et lui en train de draguer des filles à Miami. Et puis, une étreinte charnelle emplie de désir et de passion inavouables. Primrose. Il avait envie de l'égorger, de lui administrer la gifle de sa vie, de la dénoncer au monde entier, de l'envoyer bouler, de lui dire ses quatre vérités en face … de l'embrasser, de la serrer dans ses bras, de casser la figure aux types qui posent leurs sales mains sur elle. Il était torturé entre son coeur et sa raison, son passé et son présent, son âme soeur et sa tentatrice, ses envies et la bienséance.
Il arrêta le débit de l'eau, attrapa une serviette immaculée et essuya le plus gros des gouttes qui ruisselaient le long de son corps, avant d'enfiler un boxer et de sortir de l'espèce de cocon de sécurité que représentait la salle de bain.
Bien entendu, Primrose l'attendait de pied ferme, ses longs cheveux bruns encadrant son visage de félin atrocement sexy et effleurant ses épaules. Il cacha son visage entre ses mains quelques secondes. Elle n'allait pas lui laisser de répit ce soir, il pouvait le voir au sourire carnassier qui étirait ses lèvres. « Et si on hissait le drapeau blanc ce soir Prim ? Je suis fatigué, je tombe littéralement de sommeil. » Il se tenait encore à distance respectable du lit, préparant une possible fuite.


Dernière édition par Emrys van Mickaelson le Lun 25 Juin - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose " Liv " Fawkes
PERFECTION is illusion.

avatar

◭ Mensonges : 817
◭ Arrivée : 12/06/2012
◭ Pseudo : MADNESS • Revenge (Marine)
◭ Crédits : Timeless

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Prim se fait passer pour sa soeur jumelle, morte dans un accident de voiture.
◭ Mon adresse: 169, CLEVELAND SHORE
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: EMRYS&PRIMROSE ∞ as long as you got me, you won't need nobody. (TERMINE)   Lun 18 Juin - 22:37

Primrose et Emrys
as long as you got me, you won't need nobody.

    Allongée sur le lit qu’elle partageait avec Emrys, Primrose n’avait pas bougée de toute la journée. Elle avait passé son temps à penser au jeune homme qui partageait officiellement sa vie. Officieusement, et ça la moitié de cette ville le savait, Primrose était une garce nymphomane qui avait le chic pour coucher avec tout les hommes, et même femme, qui passaient à sa portée. La jeune brune n’avait jamais été faite pour du sérieux, et même lorsque sa sœur nageait encore dans un bonheur complet, elle, préférait se complaindre dans la décadence la plus complète. Mais maintenant qu’elle devait se comporter comme la petite catho de la famille, elle devait être encore plus prudente dans le choix de ses amants.
    Lorsqu’Emrys arriva, un grand sourire éclaira le visage de la brune. Elle aurait pu le larguer tout comme il aurait pu le faire, mais tout les deux continuaient, sans savoir pourquoi ils s’enfonçaient dans leur mensonge. Cependant les deux jeunes adultes le savaient pertinemment, mais n’osait se l’avouer. Pourquoi ? Parce qu’il est plus facile de se voiler la face, que de s’avouer qu’on s’aime. Parce que les blessures d’un cœur finissent par disparaître pour laisser place au bonheur. Et parce que tout simplement, goûter au bonheur après la perte d’un être cher, semble être égoïste.

    « Tu fais la tête, je n'ai pourtant pas été méchante aujourd'hui. »

    Elle avait proférée ces paroles comme pour se justifier d’un nouvel acte de barbarie qu’elle n’aurait pas commis. Il ne lui avait pas répondu et s’était contenté d’aller prendre une douche. L’envie de le rejoindre, de coller son corps nu contre le sien sans penser à rien fut très tentatrice. Cependant, c’était de Primrose qu’on parlait et cette dernière n’était pas du genre à se laisser aller à ses pulsions surtout lorsque celles-ci incluaient Emrys Van Mickaelson dans le fantasme. Ce fut pourquoi elle attendit sagement que le jeune homme ouvre de nouveau la porte de la salle de bain et qu’il vienne se glisser dans le lit avant de véritablement commencer son plan. Ce dernier consistait à faire craquer le jeune homme de nouveau. A le pousser jusqu’à l’acte charnel dont la jeune femme avait besoin pour se sentir vivante. Elle avait besoin de lui, de se contact à la fois si brusque et si passionnée pour se sentir aimée, uniquement par lui. Uniquement pour lui.

    « Et si on hissait le drapeau blanc ce soir Prim ? Je suis fatigué, je tombe littéralement de sommeil. »

    Trop tard. Il venait d’annoncer la tournure qu’allait prendre cette soirée. Morne et peut réjouissante pour la belle brune qui justement avait vraiment envie de s’amuser. La jeune fille se releva en position tailleur, ses longs cheveux tombant en cascade sur ses épaules et remonta la bretelle de son débardeur qui était tombée dédaigneusement de l’endroit où elle devait être. Tout en fixant le jeune homme, elle tourna légèrement la tête, tic qu’elle et sa sœur avait en commun. Un énorme sourire se plaqua sur ses lèvres, signe qu’une idée avait germé dans ce cerveau diabolique. Primrose se leva doucement et s’avança de sa démarche chaloupée et sensuelle jusqu’à son petit ami…ou du moins l’homme qui se faisait passer pour tel aux yeux de la communauté. Elle plongea ses grands yeux de biches dans ceux d’Emrys et murmurant d’une façon qu’on aurait pu la confondre avec sa sœur :

    « Tu as l’air tout tendu…Tu veux un massage ? »

    Elle ne lui laissa pas le loisir de répondre à la question et, sa main dans la sienne, elle l’amena jusqu’au lit où elle le força légèrement à s’allonger sur le ventre. Elle n’eut même pas à lui enlever son t-shirt et n’eut qu’à se mettre à califourchon sur son dos pour commencer son travail. Elle voulait le faire faiblir et quoi de mieux qu’un massage pour ça ?
    Prim savait ce qui faisait craquer Emrys. Elle l’avait toujours su pour l’avoir maintes fois entendu de la bouche de sa sœur. Parfois, lorsqu’elles étaient plus amies qu’ennemies, les deux jeunes filles se laissaient aller à la confidence, comme deux sœurs jumelles normales. Primrose avait donc eu tout les détails de la vie sexuelle trépidante de sa sœur ainée. Et même si à l’époque, elle trouvait cet exercice d’écoute harassant et peu productif, elle se frottait intérieurement les mains, d’avoir toutes ces cartes en sa possession.
    Au fur et à mesure de l’avancement du massage, elle sentait les muscles d’Emrys se contracter et se détendre, sous l’effet de la bonne et mauvaise conscience. Il avait essayé par tout les moyens de résister à la tentation qu’était cette brune volcanique mais les quelques rapports qu’ils avaient eu et ses réactions à ce moment même prouvait que la situation n’était pas si limpide dans sa tête et que deux extrêmes menaient une lutte sans merci dans le corps et l’esprit du jeune homme.
    Voulant encore un peu jouer, Primrose se pencha légèrement, ses cheveux chatouillant la nuque de celui qu’elle convoitait et susurra à son oreille d’une voix veloutée et pleine de sous-entendus :

    « Laisse-toi aller…Je te promets que tu ne vas pas le regretter. »

    Elle ponctua sa phrase en embrassant délicatement sa nuque, geste qui selon elle, allait le faire craquer. Elle allait l’avoir. Car Primrose Fawkes a toujours ce qu’elle veut. Même si ça implique se faire du mal à elle-même et à la personne qu’elle désire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goodmorningengland.forumactif.fr/
Emrys van Mickaelson
LUCKY BASTARD ♘ god loves violence.

avatar

◭ Mensonges : 1258
◭ Arrivée : 12/06/2012
◭ Pseudo : .dramaQUEEN
◭ Crédits : MADNESS • revenge.
◭ Péchés Mignons : les soeurs Fawkes, le chocolat chaud, Megan Fox, son chien, nager, son téléphone portable, son iPad, la glace, la chantilly, les noix de pécans, les films d'horreurs, les jolies filles en général, les voitures qui font du bruit, la bière, les soirées entre potes, le football américain, Miami, son frérot et sa soeurette.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: ne sachant plus très bien où il en est, Emrys couvre Primrose, la jumelle de son défunt amour ... qui a pris sa place lors de sa mort.
◭ Mon adresse: cleveland shore.
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: EMRYS&PRIMROSE ∞ as long as you got me, you won't need nobody. (TERMINE)   Mar 19 Juin - 18:28



EMRYS&PRIMROSE.

as long as you got me, you won't need nobody.


La passion, c'est destructeur. Encore plus que le bonheur et l'amour. La passion, ça vous fait faire des trucs de dingue, ça vous fait désirer des personnes que vous détestez, ça vous hante, ça vous travaille jour et nuit, ça s'empare de votre cerveau. La passion, c'est une maladie dont il n'existe qu'un seul remède : céder à la tentation. Oui, ça peut finir mal, oui, ça peut vous briser le coeur, oui, ça peut vous détruire. Mais vous serez débarrassé de cette petite voix qui vous aurez taraudé tout le reste de votre vie. Ca vous évite les regrets, aussi.
Emrys s'était promis de toujours écouter son coeur, de ne rien se refuser afin de vivre sa vie le plus pleinement possible. Il avait juré sur le Kamasutra de ne pas se fixer de limites, de suivre ses envies, quelles qu'elles soient. Et que faisait-il, désormais ? Il bafouait ce serment à cause d'une allumeuse brune pour qui il ne ressentait que du mépris. Enfin ça, c'est ce qu'il disait, car, depuis quelques temps, cette même tentatrice avait pris une part croissante dans sa tête. Il essayait de s'en empêcher, sans grand succès. Sûrement un revers du Destin. Il trahissait sa promesse, alors il payait.
Alors que Primrose venait de s'asseoir sur le lit, ses yeux brillants de malice et son corps désirable à moitié couvert, Emrys ne pût s'empêcher de la dévorer du regard. Chose qu'elle remarqua. Voilà un autre point qu'il détestait en elle : elle arrivait à percevoir ses failles mieux que quiconque. Elle semblait le connaître de façon intime, alors qu'ils se menaient une guerre souvent sans merci. Parfois, Emrys se demandait si c'était Liv, qui lui avait communiqué tant d'informations personnelles. Ca devait être ça car il n'avait pas l'impression d'être un livre ouvert et les perceptions de Prim étaient plutôt moindres, lorsqu'il ne s'agissait pas de ses lubies. Alors qu'elle pencha légèrement la tête, Emrys crût apercevoir Liv.
Son cerveau remonta un an plus tôt, lorsque les choses étaient encore au beau fixe entre eux. Elle avait ce tic de pencher la tête lorsqu'elle attendait quelque chose de lui, lorsqu'elle voulait le faire craquer. Et ça marchait. A chaque fois. Il ne pouvait pas s'empêcher de glisser sa main dans son cou et de l'embrasser, lorsqu'elle faisait ça. Son coeur se serra. Les jours passaient, mais l'amour qu'il avait pour elle ne diminuait pas. Au contraire. Parfois, Emrys avait l'impression que c'était mal, d'entretenir cette flamme pour cette fille qu'il n'était plus là. Liv aurait sûrement voulu qu'il passe à autre chose. Mais la seule autre fille qui aurait pût lui plaire, ici, était sa parfaite réplique, et Liv n'aurait pas apprécié. Il en était sûr.
Elle s'approcha doucement de lui, de sa démarche de félin. Un félin qui avait visiblement trouvé la proie qu'il allait se mettre sous la dent. Alors qu'elle lui proposait un massage, il entendit tout son corps crier de refuser, de prendre la tangente. Mais il était faible avec les filles. Surtout avec celles qui étaient aussi désirables que Prim et avec des yeux marrons pailletés d'or dans lesquels il avait du mal à ne pas se noyer. Alors, comme un pantin, il se laissa entraîner par cette prédatrice, sans même émettre la moindre résistance. Il n'était qu'un crétin, un idiot qui se faisait manipuler par une garce nymphomane et psychotique qui n'avait qu'une idée : faire de lui son jouet. Mais peut-être serait-il son jouet favoris ? Argh, la vie était parfois trop compliquée.
Souvent, Emrys pensait à ce qui se serait passé si il n'était pas revenu à Hanson Bay. Il n'aurait jamais revu sa famille, mais ils auraient put venir le voir en Floride, là où il avait établit résidence. Ses ami(e)s lui auraient manqué, mais ils auraient bien trouvé un moyen de passer des soirées ensemble. Prim, par contre, il ne l'aurait pas regrettée. Elle faisait de sa vie un véritable enfer et pire encore, s'en délectait.
Sa main dans la sienne avait un air familier. Elle ressemblait tellement à sa soeur. Parfois, l'esprit d'Emrys devenait confus et il avait l'impression de se trouver en présence de l'amour de sa vie. Et puis, la brune ouvrait la bouche pour déverses ses paroles assassines et le jeune homme se souvenait que ce n'était pas elle qu'il avait en face de lui ( ou dans ses bras ) mais Primrose, l'usurpatrice.
Il s'allongea à plat ventre, croisa les bras sous sa tête et ferma les yeux. Pourquoi ne se rebellait-il pas, à la fin ? Pourquoi ne pouvait-il pas dire à cette fille à quel point il avait envie de l'étouffer avec son oreiller ? Bien qu'il connaissait la réponse, Emrys se refusait de l'avouer. Il détestait cette fille. Il se le devait.
Il poussa un soupir de contentement lorsque ses deux petites mains commencèrent à s'actionner sur son dos dont les muscles étaient désespérément douloureux. Trop de tensions. En même temps, sa vie n'était pas vraiment de tout repos ces derniers temps. Entre les cours, sa famille, les sœurs Fawkes, son coeur qui refusait de l'écouter et tout un tas d'autres choses, il avait de quoi être crispé. Mais le travail minutieux de Prim porta rapidement ses effets. Il sentit les muscles de ses épaules, puis celles de son dos se détendre. Il faillit lâcher qu'elle était génial, mais se retint à temps. Elle n'avait plus pouvoir passer la porte avec son égo, après ça. A ce moment précis, sa bonne conscience entra en conflit ouvert avec sa partie sombre. La première lui disait de repousser la jeune brune et l'autre le pressait de l'embrasser. Est-ce que, pour une fois dans sa vie, tout le monde ne pouvait-il pas se mettre d'accord ? Il en avait marre d'être constamment entre deux feux. Il avait vingt-et-un ans, il voulait vivre sa vie comme n'importe quel jeune et ne pas se préoccuper des choses comme si il avait déjà trente ans et trois marmots.
Alors qu'il commençait enfin à se laisser aller, profitant simplement de ce massage si gentillement offert, Emrys sentit les cheveux de Prim venir caresser le haut de son dos, et ne pût retenir un frisson. La question étant, de peur ou de plaisir ?

« Laisse toi aller … Je te promets que tu ne vas pas le regretter. »

Il ferma les yeux tentant d'échapper à la tentation dans sa forme la plus simple. Il se rendit compte à quel point il endiguait tout ce qu'il pouvait ressentir pour elle, excepté la haine. Passion, désir, tentation … et peut-être même une petite chose, dans un coin, non-identifiée. Elle déposa un minuscule baiser sur sa nuque. Voilà un autre de ses points faibles, son cou. Il aurait vendu père et mère pour des baisers dans cette partie de son anatomie. Liv le savait et l'amadouait avec ça. Lorsqu'elle voulait quelque chose, elle commençait à caresser sa nuque. Et il ne pouvait pas lui résister. Il n'avait jamais put.
Mais Prim n'était pas Liv. Elle ne voulait pas un simple câlin devant un bon film. Elle voulait plus. Elle en voulait toujours plus.
Il se retourna et s'appuya sur ses coudes. Ils étaient jeunes, ils étaient beaux, ils étaient riches. Ils avaient le temps pour les regrets. Alors, d'un haussement de sourcil, il l'enjoignit à continuer. C'était mal, mais une fois, rien qu'une fois, il avait envie de faire quelque chose de mauvais. Et après tout, Prim n'était-elle pas le Malin réincarné ?

« Je me laisse le droit de décider si je vais regretter ou non ce qui va se passer ... Susurra-t-il à son oreille en déposant un premier baiser sur sa tempe. »

Mais il n'avait pas l'intention de lui céder ainsi, il comptait bien jouer un petit peu à avant. Et, si elle voulait obtenir quelque chose de lui, c'était à elle de venir le chercher. Il n'allait pas lui courir après. Pas cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose " Liv " Fawkes
PERFECTION is illusion.

avatar

◭ Mensonges : 817
◭ Arrivée : 12/06/2012
◭ Pseudo : MADNESS • Revenge (Marine)
◭ Crédits : Timeless

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Prim se fait passer pour sa soeur jumelle, morte dans un accident de voiture.
◭ Mon adresse: 169, CLEVELAND SHORE
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: EMRYS&PRIMROSE ∞ as long as you got me, you won't need nobody. (TERMINE)   Sam 23 Juin - 20:19

Primrose et Emrys
as long as you got me, you won't need nobody.

    Elle croyait qu'il allait la repousser. Lui faire un autre couplet cinglant et amoureux sur sa chère et tendre Liv. Qu'il ne pouvait pas se résoudre à lui faire ça, même morte. Mais non, il ne l'avait pas fait, bien au contraire. Il était rentré dans son jeu, le même sourire mutin aux lèvres. Le fait qu'il se retourne et la fixe d'un regard dont lui seul avait le secret, la perturba encore plus et elle dû se maitrisait pour ne pas se saisir de ses lèvres et lui donnait le baiser le plus passionné qu'il n’ait jamais connu. De toute façon ce n'était pas dans les habitudes de Primrose de se laisser aller de la sorte, et elle ne voulait pas lui donner la satisfaction de voir qu'elle était faible face à un simple haussement de sourcil.
    Involontairement elle haussa un sourcil à son tour, étonnée de voir au combien le petit Emrys fidèle et amoureux pouvait se transformer en un jeune homme joueur et tentateur. Voyant sa réaction le jeune homme initia le geste à la parole.

    « Je me laisse le droit de décider si je vais regretter ou non ce qui va se passer ... » Susurra-t-il à son oreille en déposant un premier baiser sur sa tempe.

    Ses lèvres sur sa tempe provoquèrent une décharge électrique dans le corps de la jeune Fawkes. Jamais au grand, jamais elle n’avait éprouvé ce genre de réaction au contact des lèvres d’un homme sur son corps. Et pourtant elle en avait vu défiler des lèvres. Mais le baiser de celui qui quelques mois auparavant était son beau-frère, l’avait complètement électrisé. Son visage se para d’un énorme sourire malsain. Le jeu venait à peine de commencer, et son adversaire jouait déjà gros.
    Cependant Primrose voulait y aller doucement, faire monter les enjeux au fur et à mesure de la soirée pour être sûre de prendre le roi. Et ici, le roi, la cible ultime, se prénommait Emrys Van Mickaelson et avait un sourire qui aurait pu vous envoyer en un clin d’œil au paradis. Ou en Enfer. Elle s’attarda sur ce torse qu’elle avait tant voulu posséder, effleurant de ces lèvres toutes les parcelles qu’elle pouvait presque embrasser. Puis, elle remonta sensuellement jusqu’à son cou. Lorsqu’elle entendit un râle de son partenaire, un sourire naquit sur ses lèvres. D’une voix suave, la brune murmura à son oreille :

    « Aurais-je découvert ton point faible ? Hum, intéressant tout ça… »

    Emrys grimaça légèrement mais elle ne lui laissa pas le temps de se remettre de ses émotions et s’attarda sur une autre partie de son anatomie. Son visage qu’elle détailla longuement. Elle comprit bien vite pourquoi sa sœur, comme beaucoup d’autres filles, étaient tombées amoureuse de lui. Sa façon d’être était aussi importante que son physique. Ses yeux, son sourire, la façon qu’il avait de regardé une personne lorsqu’il était en colère ou étonné. Toutes ces mimiques qui faisaient de lui un être beau. Digne de la faveur des Muses, si l’on est poète et qu’on désire faire une ode à sa beauté. Même son pire ennemi devait se l’avouer, Emrys Van Mickaelson était d’une beauté à couper le souffle.
    Entre eux la température montait de plus en plus. Si bien que Prim n’avait pas encore fini de s’occuper de lui à sa manière, qu’Emrys lui avait vite enlevé son t-shirt. La brune le regarda, un nouveau sourire mesquin aux lèvres :

    « Nous voilà sur un pied d’égalité maintenant. »

    Puis le jeu reprit. Débarrassés de toute pudeur et de gêne, ils flirtaient comme si la situation était normale. Après tout, pour un œil non averti, elle l’était. Aux yeux de la société entière, ce que ces deux jeunes gens faisaient était normal. Peut-on empêcher un couple de s’aimer et de prouver cet amour par le biais de l’acte charnel ? Non. Mais pour Emrys et Prim, ce jeu était de plus en plus dangereux. Pas sur le moment bien sûr, mais plus tard. Quand les barrières ultimes seraient franchies et qu’il faudra faire face aux conséquences. Cependant ce soir-là, ils s’en foutaient. Ils étaient beaux, jeunes, riches et n’avait qu’une seule envie ; vivre leurs vies à fond, sans regret et sans contrainte. C’est comme ça qu’ils se retrouvèrent à s’embrasser fougueusement leurs mains se baladant sur leurs corps à moitié nu.

    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goodmorningengland.forumactif.fr/
Emrys van Mickaelson
LUCKY BASTARD ♘ god loves violence.

avatar

◭ Mensonges : 1258
◭ Arrivée : 12/06/2012
◭ Pseudo : .dramaQUEEN
◭ Crédits : MADNESS • revenge.
◭ Péchés Mignons : les soeurs Fawkes, le chocolat chaud, Megan Fox, son chien, nager, son téléphone portable, son iPad, la glace, la chantilly, les noix de pécans, les films d'horreurs, les jolies filles en général, les voitures qui font du bruit, la bière, les soirées entre potes, le football américain, Miami, son frérot et sa soeurette.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: ne sachant plus très bien où il en est, Emrys couvre Primrose, la jumelle de son défunt amour ... qui a pris sa place lors de sa mort.
◭ Mon adresse: cleveland shore.
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: EMRYS&PRIMROSE ∞ as long as you got me, you won't need nobody. (TERMINE)   Dim 24 Juin - 0:13



EMRYS&PRIMROSE.

as long as you got me, you won't need nobody.


Il paraît qu'il faut faire des erreurs, afin de se rendre compte que l'on prend le mauvais chemin. Et Primrose était assurément cette pente qui le faisait sombrer vers des extrémités sentimentales qu'Emrys van Mickaelson pensait ne jamais connaître. Quelques mois auparavant, avant qu'il ne fasse sa réapparition à Hanson Bay, tout semblait clair dans l'esprit du jeune homme. Liv était la preneuse en otage de son coeur, son âme soeur, la femme de sa vie, celle avec qui il se marierait et aurait des tas de têtes blondes. Mais une nouvelle chose était entrée dans sa vie. La passion. Et le désir brûlant de la consumer. Les étreintes charnelles qu'il avait pu connaître avec Liv avaient toujours été plus ou moins emplies de désir et d'attirance chaude comme la braise. Mais ce n'était rien comparé à ce que le contact de la peau de Prim pouvait lui faire ressentir. Lorsque cette diablesse se trouvait près de lui, il avait l'impression de ne plus rien pouvoir contrôler et en revenait à ses instincts primaires, au détriment des sonneries d'alarmes qui résonnaient dans son cerveau. Prim était l'incarnation de la tentation et semblait tout droit sortie de la boîte de Pandore masculine. Tout les mâles la désirait, elle le savait et en jouait allègrement. Elle jetait des regards de biche à tout ceux qui attiraient son attention, roulait des hanches et rejetait ses cheveux en arrière pour terminer de conquérir sa proie. Ses gestes étaient précis et assurés et n'avaient qu'un seul but : mettre à terre les hommes, à qui elle semblait vouer une certaine haine. Liv était fleur bleue, maladroite et innocente. C'était toujours Emrys qui devait prendre les choses en main. Ce n'était pas qu'il n'appréciait pas cette situation, mais qu'elle prenne parfois les devants lui aurait aussi fait plaisir. Prim elle, au contraire, n'avait besoin d'aucunes indications ni d'aucunes aides pour savoir ce qui plaisait aux hommes. Elle était une prédatrice pour la gente masculine, un Don Juan au féminin. Et pour une fois, c'était presque bon de se faire conquérir. Emrys ne pouvait s'empêcher de comparer les sœurs Fawkes. Il trouva quelques qualités à Primrose qu'il ne retrouvait pas chez Liv, mais eût bien fait de se convaincre que ces points-là n'étaient pas importants. Menteur. Si la jeune fille n'avait pas été aussi cynique, diabolique et joueuse, elle aurait presque pût rivaliser avec la grande, la merveilleuse et la pure Liv.
Alors que Primrose entreprit de déposer ses lèvres follement attirantes sur chaque parcelles de son torse, il laissa les doigts de sa main droite dériver où bon leur semblait. Le bout de ses doigts glissa ainsi, avec une délicatesse nouvellement trouvée, de sa clavicule, passant par le creux formé par sa colonne vertébrale, ses côtes, ses reins, avant de recommencer en sens inverse. Sa peau bronzée était chaude et sentait délicieusement bon. Emrys ferma les yeux, se laissant aller au soin de la jeune brune.
Aucun des moments qu'ils avaient jusqu'alors partagés ne ressemblaient à celui-ci. Ils ne s'étaient pas jetés l'un sur l'autre tels des lapins, désespérés par la perte d'un être aimé ou enivrés par les charmes de l'alcool. Ils étaient pleinement maîtres d'eux et tout ce qui se passait, et ce qui allait arrivé, devrait être assumé. Emrys n'allait pas pouvoir se défiler, cette fois, en rejetant la faute sur autre chose que le désir et les sentiments qui grandissaient à l'intérieur de lui.
Oui, Primrose était une garce diabolique qui ruinait sa vie. Oui, il la détestait plus que quiconque sur cette planète. Mais oui, il était également irrésistiblement attiré par lui, et oui, il était jaloux des étreintes qu'elle pouvait avoir avec un autre que lui.
Mais dans cette équation que l'on aurait pu penser des plus simples, apparaissait un élément qui changeait la donne. Liv. Ca aurait été bafouer sa mémoire que de prendre son pied avec sa soeur, d'accepter qu'il pouvait éprouver quelque chose pour elle. Alors, Emrys avait enfermé tout ce qu'il pouvait ressentir envers la soeur encore en vie dans une boîte, un endroit secret et bien sécurisé de son coeur.
Alors qu'il profitait des baisers de Primrose sur son torse brûlant et tentait de faire le vide dans son esprit, il sentit les lèvres de la jeune fille remonter de plus en plus haut, jusqu'à atteindre son cou. Cette partie de son anatomie était définitivement son point faible. Quiconque le connaissait pouvait obtenir tout un tas de faveurs. C'était comme si son épiderme réagissait dix milles fois plus puissamment aux caresses ou baisers que l'on pouvait déposer à cet endroit. Il ne pût retenir un râle de plaisir.
Cette fois, il était cuit. Primrose allait le torturer avec ça.
« Aurais-je découvert ton point faible ? Hum, intéressant tout ça … » Il se laissa retomber en arrière et passa les mains dans ses cheveux, mettant pendant quelques secondes la situation en pause. L'Emrys normal, celui dont l'esprit était hanté par Liv, aurait pris la tangente à ce moment-là, mais le nouvel Emrys, celui qui, pour une fois, cédait à ses pulsions, décida de retourner un peu le jeu, histoire de prendre le dessus. Elle avait découvert sa faiblesse, d'accord. Mais tout être humain en avait un, et, aux dernières nouvelles, Primrose était une humaine. Ce qui signifiait donc qu'elle avait une faille, elle aussi. Restait seulement à la découvrir.
C'est alors qu'il remarqua que, pendant ses tribulations, elle s'était attelée à un exercice autrement troublant : l'étude de son visage. Il haussa un sourcil interrogateur. D'accord, cette fois, c'était étrange. Primrose était loin d'être le genre de fille à contempler amoureusement l'être aimé. De plus qu'il n'était pas cet être puisqu'elle s'amusait simplement avec lui comme avec un nouveau jouet.
« On peut savoir ce qui se passe ? Dit-il en riant légèrement. » Elle était toujours assise à califourchon sur lui, et dans son plan nouvellement imaginé il avait bien l'intention d'inverser les rôles. Il se redressa en position assise et noua ses bras autour de ses reins afin de ne pas retomber. Il devait légèrement lever la tête pour apercevoir les puits envoûtants qu'étaient les yeux de Prim. Leurs torses étaient collés l'un contre l'autre et leurs poitrines se soulevaient en rythme. Plus le temps passait, plus leurs souffles devenaient rapides et essoufflés. Emrys déposa un premier baiser sur sa clavicule. Puis un second sur son sternum, tout ses sens aux aguets afin de saisir le moment opportun pour retourner la situation. Il le trouva enfin, au bout de quelques baisers déposés sur son buste. Il glissa une de ses mains à l'intérieur du creux de son genoux, raffermit sa prise autour de son dos et, d'une torsion de buste, allongea Primrose sur le matelas afin de se retrouver au-dessus d'elle. Elle émit un émit un petit son. Le jeune homme crût tout d'abord lui avoir fait mal et lui demanda d'une voix inquiète si tout allait bien. C'est alors qu'il comprit qu'en réalité, elle se plaignait de ne plus avoir le dessus sur lui. « Essaie d'être une fille normale, pour une fois, et apprécie que l'on puisse s'occuper de toi, pouffa-t-il avant de venir chercher ses lèvres qui l'appelaient depuis leur dernière séparation, quelques minutes auparavant. »
Alors ça allait vraiment se produire. Il allait vraiment faire l'amour avec Prim parce qu'il en avait envie et sans le camoufler sous un prétexte tout à fait bidon. Il avait peine à le croire. Pour la première fois de sa vie, il allait faire quelque chose qu'il allait sans doute regretter, mais dont il avait follement rêvé.
Alors que leurs langues entamaient un ballet brûlant, il entrelaça ses doigts avec ceux de la jeune fille et se sentit sourire comme un idiot. Il se redressa légèrement, et ses yeux vissés à ceux de Prim, glissa ses mains sous son t-shirt, les faisant fiévreusement remonter jusqu'à ses aisselles.
Adieu gentil t-shirt.
« Nous voilà sur un pied d'égalité maintenant. » « Je n'ai plus qu'un bout de tissu, tu en as encore deux. Tu appelles ça un pied d'égalité ? » Un petit sourire joueur étira ses lèvres. Il appréciait cette partie du contact qu'il avait avec Primrose. Toujours en train de se taquiner, d'avoir raison. Parfois, ils le faisaient comme deux vieux amis. Et parfois, les petites piques amenaient à une dispute dans les règles de l'art.
Il dégagea une mèche du visage de la jeune fille, déposa un baiser sur sa joue, sur l'arrête de son menton avant de trouver la peau de son cou. Pas de réaction surnaturelle, il allait devoir creuser un peu plus pour trouver son point faible. Ses doigts prirent les devants et coururent sur le corps parfait de la jeune fille, s'attardant sur ses courbes tentatrices. Alors qu'il déposait ses baisers fiévreusement presseurs sur son sternum, sa main droite se glissa jusqu'à l'une de ses cuisses. Par réflexe, sûrement, Primrose la releva et le jeune eût alors le loisir de laisser ses doigts la parcourir à foison. Liv avait toujours détesté cela, le faisant râler à chaque fois.
Alors que ses lèvres avaient atteint le nombril de la jeune fille, il releva la tête et fronça les sourcils. « T'as pas entendu comme … des bruits de pas ? » Primrose le traita de parano, et ce fût avec une ardeur refrénée qu'il reprit ses caresses. « Je te jure qu'il y a quelqu'un, fit-il en laissant retomber la cuisse de la jeune fille. » Il fit remonter son visage jusqu'à celui de Primrose qui était visiblement sur le point de lui hurler dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose " Liv " Fawkes
PERFECTION is illusion.

avatar

◭ Mensonges : 817
◭ Arrivée : 12/06/2012
◭ Pseudo : MADNESS • Revenge (Marine)
◭ Crédits : Timeless

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: Prim se fait passer pour sa soeur jumelle, morte dans un accident de voiture.
◭ Mon adresse: 169, CLEVELAND SHORE
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: EMRYS&PRIMROSE ∞ as long as you got me, you won't need nobody. (TERMINE)   Lun 25 Juin - 0:04

Primrose et Emrys
as long as you got me, you won't need nobody.

    Primrose avait toujours vu en la gent masculine, un opposé à faire flancher, frémir, fantasmer. Elle mettait un point d’honneur à les rendre fou, ces hommes qui passaient leurs temps à briser des cœurs. Elle voulait les voir pleurer pour elle, se mettre à genoux pour ses beaux yeux, devenir une iconographie, un modèle à qui se référer. Et elle obtenait facilement ce statut. Mais il y en avait un qui était plus difficile à faire ployer. Un homme, qui n’était pas du genre à s’arrêter à sa plastique mais qui au contraire, la repoussait pour son caractère et non pas pour son physique. Cet homme, ce surhomme qui n’avait pas encore cédé mais qui s’apprêtait à le faire, c’était Emrys. Celui qu’elle appelait chéri en public mais dont elle aimait mener la vie dure en privée. Il faut dire qu’il n’y allait pas de main morte non plus. Cependant, cette nuit allait tout changer, tout remettre en cause. Cette nuit allait soit les unir, soit les séparer jusqu’à la fin des temps.

    Liv et Prim avaient toujours été de parfaites opposées. Ce que l’une aimait, l’autre le détestait et vice versa. Alors que l’une plaçait l’acte amoureux sur un piédestal, la seconde préférait réduire ça vulgairement à un acte bestial dénué d’amour mais rempli de passion et de fougue. C’était cette petite chose qui avait toujours départagé les deux filles. L’une était dominée et servile, l’autre dominante et indomptable.

    « Essaie d'être une fille normale, pour une fois, et apprécie que l'on puisse s'occuper de toi. » pouffa-t-il avant de venir chercher ses lèvres qui l'appelaient depuis leur dernière séparation, quelques minutes auparavant.

    Elle avait envie de lui dire qu’elle n’était pas une fille normale et qu’elle prenait toujours le dessus, mais se contenta simplement de suivre son conseil. Personne ne s’était jamais occupé d’elle, dans ce sens, elle en conçoit. Les hommes étaient trop fascinés par cette fille à la fois sensuelle et dominante qu’ils n’avaient jamais pris le dessus. Par peur ou par envie d’être contrôlé sûrement. Tout le contraire d’Emrys. Il avait ce petit truc qui le faisait toujours se démarquer des autres sans pour autant le mettre complètement en marge de la société. Il pouvait être passionné et séducteur. Dominant et dominé. Un curieux mélange qui arrivait toujours à étonner et attirer Primrose.
    Alors qu’ils commençaient un baiser qu’on aurait pu qualifier de très indécent au vu des morales chrétiennes, et que les mains d’Emrys se baladaient sur chacune des parcelles de son corps, celui-ci se stoppa. Ce qui eu le don d’agacer la jeune fille qui essayait de profiter pleinement de cet instant où enfin les hormones avaient pris le dessus sur la morale. Elle lui fit rapidement comprendre qu’il avait tort, lui intimant de reprendre là où ils avaient dû s’arrêter. Cependant, une nouvelle remarque du jeune homme sur ce soi-disant bruit la fit craquer.

    « Arrête de psychoter, je te dis qu’il n’y a rien. Et je vais te prouver ça. »

    Joignant le geste à la parole, Prim s’extirpa des bras d’Emrys, à son plus grand regret et, sans même se rhabiller, elle ouvrit la porte, exposant son magnifique soutif noir en dentelle à la face du monde, enfin surtout à celle d’Ana-Sophia, sa nièce.
    « C’est pas que je m’ennuie à écouter votre flirt et tout, mais moi demain j’ai cours, donc faites ce que vous avez à faire, qu’on en finisse ! » ricana la petite blonde aux airs de peste.
    Ni une ni deux, la voix de Prim résonna dans toute la maison, intimant à sa nièce d’aller se rendormir avant qu’elle l’aide à coup de massue. La jeune fille ponctua son départ par un rire vicieux et partit se recoucher ou du moins se trouver une autre occupation que jouer à l’espionne.
    Primrose referma la porte et revint d’une démarche chaloupée et tentatrice jusqu’au lit qu’elle partageait avec Emrys. Pas un mot, pas un geste. Gênée par ce silence, Prim laissa sortir quelques mots avant de reprendre là où ils s’étaient quittés :

    « La prochaine fois qu’on me demande d’héberger une fille, je dis non, pouffa-t-elle, alors on en était où ? Je crois bien qu’on en était là… »

    Réalisant ses propos, la jeune fille se rapprocha dangereusement des lèvres de son partenaire. Elle n’avait qu’une seule envie ; l’embrasser et surtout ne plus lâcher ses lèvres jusqu’à la prochaine galère.
    Alors qu'elle était sur le point de l'embrasser, Emrys se leva et partit. Tout simplement. Pas un mot, pas un geste. Non il la quitta, sans lui adresser un regard. Comme si à la minute où elle était revenue, il l'avait oubliée.

    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goodmorningengland.forumactif.fr/
Emrys van Mickaelson
LUCKY BASTARD ♘ god loves violence.

avatar

◭ Mensonges : 1258
◭ Arrivée : 12/06/2012
◭ Pseudo : .dramaQUEEN
◭ Crédits : MADNESS • revenge.
◭ Péchés Mignons : les soeurs Fawkes, le chocolat chaud, Megan Fox, son chien, nager, son téléphone portable, son iPad, la glace, la chantilly, les noix de pécans, les films d'horreurs, les jolies filles en général, les voitures qui font du bruit, la bière, les soirées entre potes, le football américain, Miami, son frérot et sa soeurette.

~ EVERYBODY LIES.
◭ Mes secrets: ne sachant plus très bien où il en est, Emrys couvre Primrose, la jumelle de son défunt amour ... qui a pris sa place lors de sa mort.
◭ Mon adresse: cleveland shore.
◭ Boite Vocale:

MessageSujet: Re: EMRYS&PRIMROSE ∞ as long as you got me, you won't need nobody. (TERMINE)   Lun 25 Juin - 11:12



EMRYS&PRIMROSE.

as long as you got me, you won't need nobody.


Ce fût à regret qu'Emrys laissa Primrose s'échapper de l'étreinte de ses bras. Il était vrai que c'était jouissif de pouvoir la tenir-là, avec l'impression qu'elle lui appartenait. Mais ce n'était pas le cas. Elle était Primrose Fawkes, la soeur que l'on attache pas.
Il fallait toujours que quelque chose vienne gâcher les rares moments de lucidité qu'ils passaient ensemble. Pour la première fois, il avait eût l'impression d'avoir à faire à la vraie Primrose. En plus, ils arrivaient à un moment tournant de leur pseudo-relation, puisqu'ils étaient à un point de non-retour. Emrys avait déjà pris sa décision. Tout ce qui bouillonnait à l'intérieur de lui pour la jolie brune, il avait décidé de le laisser s'exprimer. Mais visiblement, le Destin souhaitait lui tendre des perches afin de l'aider à quitter la taverne de la mante-religieuse. Il se laissa tomber sur le dos et passa ses mains dans ses cheveux continuellement en bataille et tourna la tête au moment où la prétendue Liv ouvrait la porte.
Ana-Sophia. Elle était ici pour retrouver un semblant de bonne conduite sous la direction de Liv. Malheureusement pour elle, Primrose était sa nouvelle éducatrice et était loin d'être le genre de fille qui faisait rentrer les autres dans le rang. Alors, son esprit s'emballa. Qu'était-il en train de faire ? Si Liv les regardait, de là où elle était, elle devait être terriblement déçue. Et si il était bien une chose qu'Emrys détestait, c'était de décevoir les gens. Il avait toujours fait des pieds et des mains pour plaire au plus grand monde. Et surtout à l'une des sœurs Fawkes qui, d'un regard, avait su capturer son coeur. Mais le possédait-elle encore ? Telle était la question qu'il se posait de plus en plus ces derniers temps. Mais même si ses sentiments n'étaient plus aussi forts qu'auparavant, ce qu'il était en train de faire avec Prim était juste … horrible, dégueulasse. C'était mal. Que penserait les gens si ils savaient qu'il s'envoyait en l'air avec la soeur jumelle de sa défunte petite-amie ? Plutôt glauque, hein. Alors, le jeune homme se rendit compte que sa première stratégie était la bonne. Celle qui veillait à verrouiller tout sentiments à triple tours. Il ne pouvait pas se permettre de faire de telles choses avec Prim, et ceux, même si elle avait pris une place non-négligeable dans sa vie … et dans son coeur. Il le devait à Liv. Il se devait d'avoir une conduite respectable, comme il l'avait toujours fait.
Alors que Primrose envoyait paître Ana-Sophia, elle revint se blottir contre lui et pouffa ces paroles : « La prochaine fois qu'on me demande d'héberger une fille, je dis non, alors on en était où ? Je crois bien qu'on en était là … » Emrys aurait aimé répondre que ce n'était pas à elle que l'on croyait confier la jeune blonde mais à Liv. Alors que son visage de félin se rapprochait du sien, il sentit les deux parties qui divergeaient en lui se livrer une bataille sans merci. Finalement, ce fût son cerveau qui remporta la victoire. Alors que leurs lèvres n'étaient séparées que par quelques centimètres, il se dégagea, se leva, ramassa ses affaires, et sans un regard en arrière, quitta la pièce. Il avait besoin d'oublier ce qui venait de se passer. Allez boire des bières à s'en faire vomir les tripes semblait une bonne alternative.
Il faillit faire demi-tour en pensant que cette réaction avait peut-être blessée Prim, mais il revint vite à la raison. Cette fille n'était pas Liv, elle se foutait de lui comme de l'an 600 et allait juste râler de ne pas pouvoir tirer son coup. Elle l'utilisait et ne ressentait même pas une once de désir envers lui. Alors que lui, il …
' Faut vraiment que t'arrêtes de déconner mon vieux, tu pars en grand n'importe quoi là. Tu ne pourras jamais rien construire avec une fille qui se tape la moitié de la ville. Et même si elle ne le faisait pas, pense à Liv.'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EMRYS&PRIMROSE ∞ as long as you got me, you won't need nobody. (TERMINE)   

Revenir en haut Aller en bas
 
EMRYS&PRIMROSE ∞ as long as you got me, you won't need nobody. (TERMINE)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasseur de mines M619 Vinh-Long
» Recherche des Verre Long Drink F913
» Long trajet en voiture à 7 mois et demi de grossesse
» attention fusion maman-bébé (attention c'est long)
» Vols long courrier : comment s'occuper dans l'avion ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puppet That Dances :: ▶ hanson bay. :: cleveland shore :: cleveland's homes :: #169, Primrose Fawkes & emrys van mickaelson-
Sauter vers: